Prix du gaz en France : prix du kWh TTC officiel en 2024

Mis à jour le
minutes de lecture

Le prix du gaz évolue tous les mois. En avril 2024, le prix du gaz payé par les consommateurs est de 0,0864€ du kWh pour le chauffage et 0,1091€ pour la cuisson et l'eau chaude. Entre 2008 et aujourd'hui, le prix du gaz a augmenté de 119% alors que l'inflation a été à peine de 26,9%. Sur les marchés, le prix du gaz est aujourd'hui à 32.923€ du MWh.

Prix du gaz officiel en 2024

Le prix du gaz en France est fixé par le Prix Repère, un prix de référence calculé chaque mois par la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE). Ce Prix Repère a remplacé le tarif réglementé du gaz, disparu le 1ᵉʳ juillet 2023 et sert de boussole pour les consommateurs afin d'évaluer la compétitivité d'une offre.

Selon le Prix Repère calculé en avril 2024, le prix du kWh de gaz en France est de 0,1091€ pour les petits consommateurs (cuisson et eau chaude sanitaire) et de 0,0864€ pour les plus gros consommateurs (chauffage).

L'abonnement (la partie fixe de la facture) est fixé à 102,96€ par an pour les petits consommateurs et 257,16€ par an pour les gros consommateurs.

Au total, selon le prix du gaz en vigueur en avril 2024, un ménage consommant 9450 kWh de gaz par an et situé à Nantes va payer une facture annuelle de 1419€, soit 118.3€ par mois.

Voici la grille tarifaire complète du Prix Repère en France en avril 2024 :

Grille tarifaire del'offre Prix Repère Moyen de Vente de Gaz naturel par CRE
CRE
0 - 6000 kWh/an 6000 - 300 000 kWh/an
Abo. 102.96 € 257.16 €
Zone 1 (€/kWh) 0.1091 € 0.0864 €
Zone 2 (€/kWh) 0.1091 € 0.0864 €
Zone 3 (€/kWh) 0.1091 € 0.0864 €
Zone 4 (€/kWh) 0.1091 € 0.0864 €
Zone 5 (€/kWh) 0.1091 € 0.0864 €
Zone 6 (€/kWh) 0.1091 € 0.0864 €

Prix en € TTC du Prix Repère Moyen de Vente de Gaz naturel de la CRE à jour au 16/04/2024

Comment lire cette grille tarifaire ? 

Le prix du kWh de gaz est fixé selon deux critères :

  1. La quantité de gaz consommé : les plus gros consommateurs paient chaque kWh moins cher que les petits consommateurs : 0,0864€ contre 0,1091€. Cependant, les gros consommateurs doivent payer un abonnement beaucoup plus cher que les petits consommateurs : 257,16€ contre 102,96€.
  2. L'emplacement géographique du logement : la France est divisée en 6 zones tarifaires en fonction de l'éloignement des centres de distribution du gaz. Les zones 1 et 2, les moins chères, correspondent aux villes et grandes métropoles. Les zones 5 et 6, les plus chères, correspondent aux communes situées en haute montagne. Ainsi, un logement situé à Nantes (zone 1) va payer son gaz 0,1091€ ou 0,0864€ selon la quantité de gaz consommé.

Il est possible de retrouver la zone tarifaire de votre commune depuis le formulaire ci-dessous :

Recherchez votre zone tarifaire gaz

  • Ambléon (1300)
  • Ambronay (1500)
  • Ambutrix (1500)
  • Ambérieu-en-Bugey (1500)
  • Ambérieux-en-Dombes (1330)
En cours de chargement

Prix du gaz chez les fournisseurs

Il existe en France une vingtaine de fournisseurs de gaz. Chaque fournisseur propose un prix du gaz différent en fonction de ses coûts et de sa stratégie commerciale. Les principaux fournisseurs sont Engie, EDF, TotalEnergies et Eni.

Fournisseurs avec le prix du gaz le moins cher

Le prix du gaz le moins cher du marché en avril 2024 est proposé par OHM Énergie et son offre Ultra Éco Gaz. Le prix du kWh chez OHM Énergie est de 0,0783€, ce qui est 9.4% moins cher que le prix officiel. Une consommation de 9450 kWh par an avec OHM Énergie suppose 77€/an d'économies.

OHM Énergie est suivi par Gaz de Bordeaux qui propose un prix du kWh de gaz à 0,0842€, ce qui est 2.5% moins cher que le Prix Repère. Une consommation de 9450 kWh par an avec Gaz de Bordeaux suppose 27€/an d'économies.

Complète le podium des fournisseurs de gaz les moins chers EDF qui propose du gaz à 0,0862€, ce qui est 0.2% moins cher que le Prix Repère. Une consommation de 9450 kWh par an avec EDF suppose 21€/an d'économies.

Voici la liste des fournisseurs avec un prix du gaz les moins chers du marché en avril 2024 :

🔥 Quel fournisseur de gaz est le moins cher ?
Fournisseurs de gaz Offres de gaz Budget à l'année Estimation de l'économie* Abonnement annuel Prix du kWh
OHM Énergie
OFFRE ULTRA ÉCO GAZ

Budget estimé à
997 €
Une économie de
77 €
257.16 € 0.0783 €
Gaz de Bordeaux
05 56 79 41 41
GAZ RÉF
⚖️ Des prix indexés !
Budget estimé à
1047 €
Une économie de
27 €
251.28 € 0.0842 €
EDF
AVANTAGE GAZ OPTIMISÉ
⚖️ Des prix indexés !

Budget estimé à
1053 €
Une économie de
21 €
238.32 € 0.0862 €
TotalEnergies
OFFRE SPÉCIALE GAZ
⚖️ Des prix indexés !

Budget estimé à
1070 €
Une économie de
4 €
257.18 € 0.086 €
CRE
PRIX REPÈRE MOYEN DE VENTE DE GAZ NATUREL
Budget estimé à
1074 €
Tarif de référence 257.16 € 0.0864 €

*Tarifs € TTC à jour du 16/04/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 9450 kWh (classe de consommation B1)

Liste complète des fournisseurs de gaz les moins chers

Prix du gaz chez Engie

Engie est le fournisseur historique de gaz en France. Jusqu'en 2023, il était le seul à pouvoir proposer le tarif réglementé du gaz au niveau national. 

Aujourd'hui, le prix du gaz le moins cher proposé par Engie est de 0,0889€ du kWh, ce qui est 2.9% plus cher que le Prix Repère et correspond à son offre Gaz Adapt 1 an. 

Un ménage consommant 9450 kWh de gaz par an va payer 1098€ à l'année avec Engie, ce qui est 2.2% plus cher que le Prix Repère et représente 24€/an de surcoût.

Voici l'ensemble des tarifs proposés par Engie pour le gaz en avril 2024 :

🔥 Engie est plus cher que le Prix Repère CRE !
Fournisseur de gaz Nom de l'offre de gaz Prix par an TTC Économies par rapport au prix repère CRE Prix de l'abonnement TTC Prix du kWh TTC
CRE logo
PRIX REPÈRE MOYEN DE VENTE DE GAZ NATUREL Budget estimé
1120€
Même prix que le prix repère 257.18€ 0.0913€
Engie logo
GAZ ADAPT 1 AN
🏷️ Des prix indexés !
Budget estimé
1145€
Votre surcoût est de
25€
257.17€ 0.094€

Les offres et fournisseurs référencés dans ce tableau le sont à titre gratuit.
Données mises à jour le 16/04/2024.

Prix du gaz chez EDF

EDF est le fournisseur historique d'électricité et principal concurrent d'Engie. 

Le prix du gaz le moins cher commercialisé par EDF en avril 2024 est de 0,0862€ pour chaque kilowattheure et correspond à son offre Avantage Gaz Optimisé. Ce prix est 0.2% moins cher que le prix de référence. Le montant de la facture annuelle de gaz avec EDF atteint les 1053€, ce qui est 2% moins cher que le Prix Repère et suppose 21€/an d'économies (consommation annuelle retenue : 9450 kWh).

Voici l'ensemble des tarifs proposés par EDF pour le gaz en avril 2024 :

🔥 EDF est plus cher que le Prix Repère CRE !
Fournisseur de gaz Nom de l'offre de gaz Prix par an TTC Économies par rapport au prix repère CRE Prix de l'abonnement TTC Prix du kWh TTC
CRE logo
PRIX REPÈRE MOYEN DE VENTE DE GAZ NATUREL Budget estimé
1120€
Même prix que le prix repère 257.18€ 0.0913€
EDF logo
AVANTAGE GAZ OPTIMISÉ
🏷️ Des prix indexés !
Budget estimé
1198€
Votre surcoût est de
78€
278.76€ 0.0973€
EDF logo
AVANTAGE GAZ 2 ANS
🏷️ Des prix bloqués !
Budget estimé
1317€
Votre surcoût est de
197€
242.52€ 0.1137€

Les offres et fournisseurs référencés dans ce tableau le sont à titre gratuit.
Données mises à jour le 16/04/2024.

Prix du gaz chez TotalEnergies

TotalEnergies est le principal fournisseur alternatif de France et premier concurrent des fournisseurs historiques EDF et Engie.

Chez TotalEnergies, le prix du gaz le moins cher est fixé à 0,086€ du kWh pour son offre Spéciale Gaz. Le gaz chez TotalEnergies est donc 0.5% moins cher que le Prix Repère.

Une consommation de 9450 kWh de gaz avec TotalEnergies suppose devoir payer 1070€, ce qui est 0.4% moins cher que le Prix Repère et représente 4€/an d'économies.

Voici l'ensemble des offres de gaz de TotalEnergies en avril 2024 :

🔥 TotalEnergies est moins cher que le Prix Repère CRE !
Fournisseur de gaz Nom de l'offre de gaz Prix par an TTC Économies par rapport au prix repère CRE Prix de l'abonnement TTC Prix du kWh TTC
TotalEnergies logo
OFFRE SPÉCIALE GAZ
🏷️ Des prix indexés !
Budget estimé
1070€
Vous économisez
50€
257.16€ 0.086€
CRE logo
PRIX REPÈRE MOYEN DE VENTE DE GAZ NATUREL Budget estimé
1120€
Même prix que le prix repère 257.18€ 0.0913€
TotalEnergies logo
STANDARD FIXE GAZ
🏷️ Des prix bloqués !
Budget estimé
1226€
Votre surcoût est de
106€
257.18€ 0.1026€
TotalEnergies logo
OFFRE VERTE FIXE GAZ
🌱 Offre verte !
🏷️ Des prix bloqués !
Budget estimé
1245€
Votre surcoût est de
125€
257.16€ 0.1045€

Les offres et fournisseurs référencés dans ce tableau le sont à titre gratuit.
Données mises à jour le 16/04/2024.

Prix du gaz chez Eni

Eni est le fournisseur de gaz historique italien et a débarqué en France dès l'ouverture du marché à la concurrence en 2007. 

Le prix du gaz le moins cher chez Eni coûte 0,0867€ du kWh et correspond à son offre Stabilité Gaz. Le gaz proposé par Eni est 0.3% plus cher que le Prix Repère.

Le montant de la facture annuelle de gaz avec Eni pour une consommation de 9450 kWh est de 1100€, ce qui est 2.4% plus cher que le Prix Repère et suppose 26€/an de surcoût.

Voici l'ensemble des tarifs proposés par Eni en avril 2024 :

🔥 Eni est plus cher que le Prix Repère CRE !
Fournisseur de gaz Nom de l'offre de gaz Prix par an TTC Économies par rapport au prix repère CRE Prix de l'abonnement TTC Prix du kWh TTC
CRE logo
PRIX REPÈRE MOYEN DE VENTE DE GAZ NATUREL Budget estimé
1120€
Même prix que le prix repère 257.18€ 0.0913€
Eni logo
FIXE ÉQUILIBRE GAZ
🏷️ Des prix bloqués !
Budget estimé
1238€
Votre surcoût est de
118€
280.6€ 0.1013€

Les offres et fournisseurs référencés dans ce tableau le sont à titre gratuit.
Données mises à jour le 16/04/2024.

Prix du gaz vert en France

Le biogaz, appelé également gaz vert ou biométhane, est une énergie en pleine croissance. Ce gaz vert est produit intégralement en France et représente une bonne solution pour moins dépendre des importations. Rappelons que la France importe 95% de son gaz.

De plus en plus de fournisseurs proposent des offres incluant du gaz vert. En avril 2024, le kWh de gaz vert le moins cher du marché coûte 0,0879€ et correspond à l'offre Biogaz Classic proposée par Mint Énergie. Ce tarif est 1.7% plus cher que le Prix Repère de Gaz.

Voici les tarifs des offres de gaz vert les moins chères actuellement :

🔥 Quel fournisseur de gaz vert est le moins cher ?
Fournisseurs de gaz vert Offres de gaz vert Budget à l'année Estimation de l'économie* Abonnement annuel Prix du kWh
Mint Énergie
BIOGAZ CLASSIC
⚖️ Des prix indexés !
Budget estimé à
1088 €
Un surcoût de
14 €
257.18 € 0.0879 €
ilek
MON PRODUCTEUR FRANÇAIS DE GAZ VERT
⚖️ Des prix indexés !

Budget estimé à
1240 €
Un surcoût de
166 €
310.1 € 0.0984 €
TotalEnergies
OFFRE VERTE FIXE GAZ
🔐 Des prix bloqués !

Budget estimé à
1283 €
Un surcoût de
209 €
257.18 € 0.1086 €
Dyneff
04 67 12 68 30
MON CONTRAT SEREIN VERT
🔐 Des prix bloqués !
Budget estimé à
1389 €
Un surcoût de
315 €
336.86 € 0.1113 €
Alterna
05 49 60 54 58
BIOGAZ ZEN 1 AN
🔐 Des prix bloqués !

Budget estimé à
1439 €
Un surcoût de
365 €
299.4 € 0.1206 €

*Tarifs € TTC à jour du 16/04/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 9450 kWh (classe de consommation B1)

Tarif des offres de gaz à prix bloqué

fonctionnement d'un prix bloqué du gaz

Le prix du gaz est en constante fluctuation. Afin de permettre aux consommateurs de sécuriser leur budget pour le gaz, certains fournisseurs proposent des offres dont le prix du kWh de gaz est bloqué pendant toute la durée du contrat. Ce type d'offre peut être une bonne solution pour faire face aux augmentations du prix du gaz.

Le tarif bloqué de gaz le moins cher du marché est proposé par Eni avec un prix du kWh fixé à 0,0867€, ce qui est 0.3% plus cher que le Prix Repère.

Voici la liste des offres de gaz avec des prix bloqués à la souscription :

🔥 Quel fournisseur de gaz fixe est le moins cher ?
Fournisseurs de gaz fixe Offres de gaz fixe Budget à l'année Estimation de l'économie* Abonnement annuel Prix du kWh
Eni
STABILITÉ GAZ
🔐 Des prix bloqués !

Budget estimé à
1100 €
Un surcoût de
26 €
280.6 € 0.0867 €
EDF
AVANTAGE GAZ 2 ANS
🔐 Des prix bloqués !

Budget estimé à
1153 €
Un surcoût de
79 €
241.44 € 0.1017 €
Sowee
 Souscrire en ligne
GAZ PRIX FIXE 3 ANS
🔐 Des prix bloqués !

Budget estimé à
1183 €
Un surcoût de
110 €
257.18 € 0.098 €
Alterna
05 49 60 54 58
GAZ ZEN 1 AN
🔐 Des prix bloqués !

Budget estimé à
1241 €
Un surcoût de
167 €
276 € 0.1021 €
TotalEnergies
STANDARD FIXE GAZ
🔐 Des prix bloqués !

Budget estimé à
1265 €
Un surcoût de
191 €
257.18 € 0.1066 €

*Tarifs € TTC à jour du 16/04/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 9450 kWh (classe de consommation B1)

Prix du gaz sur les marchés

Le prix du gaz sur les marchés européens est déterminant pour les fournisseurs afin qu'ils puissent fixer le prix des offres de gaz qui seront commercialisées aux particuliers ainsi qu'aux professionnels et aux entreprises. Son prix évolue quotidiennement. Le marché de référence pour le gaz est le marché PEG. 

Graphique: Selectra - Source: EEX

Le prix du gaz en France est indexé sur les indices mensuels et trimestriels du PEG. Le PEG (Point d'Échange Gaz) représente l'espace où tous les acteurs de la filière gazière se retrouvent pour commercialiser et acheter les volumes de gaz naturel à destination des consommateurs.

Le 16/04/2024, le prix du gaz PEG 06 2024 est de 32.923€ du MWh (un MWh = 1000 kWh).

Le prix des contrats futurs pour l'année 2025 s'établit à 36.435 €/MWh à la dernière clôture. C'est une évolution de -24% par rapport au maximum de 47.672 €/MWh atteint le 12/10/2023 et de +37% par rapport au minimum de 26.616 €/MWh atteint le 23/02/2024.

Source : EEX PEG Futures gaz

Comment est calculé le prix du gaz en France ?

Le prix du gaz en France est défini selon le marché de gros du gaz (PEG). Il est actuellement à 32.923€/MWh (prix PEG mensuel juin 2024). Le prix du MWh de gaz sur le marché PEG va permettre de calculer le prix repère de vente de gaz de la CRE sur lesquels les prix du kWh sont souvent indexés. Si le PEG augmente, les fournisseurs achèteront leur gaz plus cher et le prix du kWh commercialisé augmentera.

Le prix repère est un prix variable défini par la CRE qui inclut :

  • Les coûts d'approvisionnement sur le marché de gros : pour représenter le coût de l'énergie sur le marché de gros, avec les variations à court terme (échéances mensuelles (MA2) et trimestrielles (QA), sous forme de calcul mathématique : 80% × MA2 PEG + 20% × QA PEG) ;
  • Les coûts hors approvisionnement : intègrent les coûts d'acheminement ou de stockage, la rémunération des fournisseurs et les frais commerciaux. Ces coûts sont mis à jour deux fois par an.

Pour les ELD, des différences peuvent être observées sur le Prix Repère. Les zones de localisation peuvent engendrer des différences de coûts vis-à-vis des infrastructures et des frais commerciaux. La CRE publie alors chaque mois sur son site, un prix repère propre à chaque ELD.

  • Les éléments qui influent sur le prix du kilowattheure de gaz payé par le particulier :
  • Les coûts fixes et variables supportés par le fournisseur
  • La classe de consommation de gaz naturel à laquelle le particulier appartient
  • La zone tarifaire du client

Les frais relatifs aux services des gestionnaires de réseaux de transport (GRTgaz et Teréga dans le sud-ouest) et de stockage de gaz naturel sont les mêmes quel que soit le fournisseur choisi par le particulier. La baisse du prix du gaz dépend uniquement des coûts d'approvisionnement et de commercialisation des fournisseurs de gaz naturel.

Comment choisir la bonne classe de consommation de gaz naturel ?

Les classes de consommation gaz sont des profils de tarification établis selon la consommation de gaz naturel d’un foyer. Chaque classe correspond à un tarif. Le prix du kWh de gaz et le prix de l'abonnement dépendent de la classe de consommation à laquelle le particulier appartient (tarif base, b0, b1, etc.). Il peut choisir en fonction de sa consommation quotidienne (cuisson, chauffe-eau, chauffage au gaz) quelle classe est la plus adaptée.

Plus la consommation de gaz annuelle est faible, plus le prix de l'abonnement diminue, mais plus le prix du kWh est élevé. À l'inverse, un foyer chauffé au gaz peut profiter d'un prix du kWh moins cher tout en ayant un abonnement élevé.

Classe de consommation en fonction de la quantité de gaz consommée
Classe de consommationQuantité annuelle de gaz naturel
consommé en kWh/an
Utilisation

Base

< 1 000

Cuisson

B0Entre 1 000 et 6 000Eau chaude
B1Entre 6 et 30 000Chauffage individuel
B2i

< 150 000

Copropriétés

Les tarifs réservés aux professionnels Les tarifs réservés aux professionnels (S2S, B2S, TEL, STS) ont été supprimés progressivement en France depuis l’ouverture du marché du gaz à la concurrence. Pour obtenir des informations sur les offres de gaz à prix de marché, contactez les experts Selectra au ☎️ 09 74 59 22 94 ou demandez un Rappel gratuit

Comprendre les zones tarifaires du prix du gaz

Recherchez votre zone tarifaire gaz

  • Ambléon (01300)
  • Ambronay (01500)
  • Ambutrix (01500)
  • Ambérieu-en-Bugey (01500)
  • Ambérieux-en-Dombes (01330)
En cours de chargement

En plus des différents coûts d'acheminement, le prix du gaz varie aussi en fonction de la zone tarifaire du client. Les zones tarifaires ont été définies il y a plusieurs dizaines d'années en France au moment de l'organisation du réseau de distribution de gaz mis en place par Gaz de France.

Chaque zone a été établie en fonction :

  1. Les coûts de transport : le gaz est transporté via un gestionnaire de réseau de transport qui a ses propres tarifs selon la région et le point d'interface transport/distribution ;
  2. Les coûts de stockage : ces coûts peuvent être plus ou moins élevés selon la sensibilité thermique du consommateur. Plus il sera sensible au froid, plus il consommera, et donc ces frais seront plus élevés.
  3. Les coûts de distribution : les coûts de distribution varient selon les tarifs d'acheminement du gaz naturel (ATRD) du gestionnaire de réseau public. Pour le gaz, le gestionnaire du réseau est principalement GRDF. Les ELD ont ensuite leur propre gestionnaire, sur les 5% du territoire qu'elles couvrent.

Le gestionnaire de réseau de distribution et de transport prend en charge les coûts supplémentaires. Ceux-ci sont indirectement payés par le consommateur par des variations du prix du kWh en fonction de la zone. Le prix en zone 1 est ainsi plus bas qu'en zone 6. La majorité des fournisseurs de gaz naturel se basent sur la répartition des zones tarifaires de GRDF pour élaborer leurs tarifs. Toutefois, certains définissent leurs propres zones tarifaires, comme EDF, qui fournit aussi du gaz à ses clients.

zones tarifaires

Comment passer d'un prix en m3 à un prix du gaz en kWh ?

De manière générale, un mètre cube de gaz équivaut à 11,2 kWh. Ainsi, en , le prix d'un m3 de gaz est de 0,97€ au Prix Repère.

Un compteur de gaz, qu'il soit de dernière génération comme le compteur Gazpar ou plus ancien, mesure la consommation de gaz naturel en mètres cubes (m3). GRDF les relève puis c'est au fournisseur de les convertir en kWh. Or, la composition du gaz n'est pas la même dans tous les départements de France.

GRDF a ainsi créé un coefficient de conversion qui varie en fonction du temps et du lieu pour que chaque consommateur paye pour une consommation identique le même prix du gaz, et cela, partout en France. Pour obtenir un prix du m3 en kWh de gaz, le coefficient dépend de trois facteurs :

  1. La pression : plus la pression du gaz reçue est élevée, plus le coefficient de conversion est élevé ;
  2. Le type de gaz naturel reçu par le logement : le gaz H provenant de la mer du Nord, d'Algérie ou de Russie a un coefficient de conversion supérieur au gaz B provenant des Pays-Bas ;
  3. L'altitude : plus l'altitude du logement est élevée et plus le coefficient diminue. Le coefficient de conversion est en moyenne 10% plus élevé au niveau de la mer qu'à 1000 m d'altitude.

L’altitude et la pression de livraison sont connues et ne varient pas. En revanche, la composition du gaz naturel varie en permanence, et est mesurée régulièrement à différents points du réseau afin de déterminer un coefficient de conversion moyen dans chaque zone où le gaz naturel est distribué. Le coefficient de conversion du gaz en kWh/m3 évolue ainsi dans le temps.

À chaque relève, GRDF mesure le volume de gaz naturel consommé et applique à ce volume le coefficient de conversion moyen qui a été déterminé à partir des coefficients de conversions établis depuis la date du dernier relevé. Ceci explique que pour deux clients voisins, le coefficient de conversion soit différent s'ils n'ont pas été relevés aux mêmes dates.

Évolution du prix du gaz en France de 2008 à 2023

Entre 2008 et 2023, le marché du gaz en France a été le théâtre d'une évolution marquante en termes de prix. 

Avec un prix du kWh de gaz en 2008 à 0.0447€ TTC, le consommateur final a vu ce tarif s'accroitre pour atteindre 0.1040€ TTC en 2023. Cette augmentation, représentant une hausse de 132,66%, s'inscrit dans un contexte où l'inflation en France a été relevée à 26,9% sur la même durée. 

Cette progression témoigne donc d'une augmentation du prix du gaz presque cinq fois supérieure à l'inflation globale du pays, proposant un indicateur significatif de la pression économique exercée sur les usagers de cette énergie.

évolution du prix du gaz entre 2008 et 2023

Cette augmentation du prix du gaz de 0.0447€ à 0.1040€ TTC du kWh en l'espace de quinze années s'explique par divers facteurs influençant le marché de l'énergie à l'échelle mondiale et nationale. 

D'une part, les oscillations des prix sur les marchés internationaux de l'énergie, alimentées par des tensions géopolitiques, crises économiques et transitions énergétiques, ont directement répercuté sur le coût d'achat du gaz. 

D'autre part, l'évolution de la fiscalité française, notamment avec l'introduction ou la hausse de taxes affectant le secteur de l'énergie, a considérablement influé sur le prix final pour le consommateur.

La hausse notable du coût du gaz n'est pas sans conséquence pour les ménages français. Pour une consommation annuelle moyenne de 13.450 kWh, la facture de gaz est passée de 783€ à 1657€, engendrant un surcoût significatif pour les budgets domestiques. 

Cette évolution a inévitablement poussé les ménages à repenser leurs sources d'énergie, leurs habitudes de consommation, et pour certains, à s'engager davantage dans la maîtrise de leur consommation énergétique.

Toutefois, cette période a également été marquée par des initiatives publiques visant à atténuer l'impact de ces augmentations sur les consommateurs les plus vulnérables. 

Le gouvernement a mis en place plusieurs mesures, telles que le Bouclier Tarifaire ou des aides comme les chèques énergie, pour soutenir les foyers face à ces hausses. Cependant, ces dispositifs restent des solutions temporaires face à un enjeu structurel nécessitant une approche plus globale et durable.

Impact de la conjoncture économique et géopolitique sur le prix du gaz

La France, étant un pays importateur net de gaz, se trouve directement exposée aux fluctuations des marchés internationaux du gaz. Ces fluctuations sont souvent le résultat de plusieurs facteurs interdépendants, à la fois politiques, économiques, et même environnementaux.

Parmi les éléments géopolitiques ayant un impact direct sur les prix, les tensions politiques ou conflits dans les régions productrices de gaz occupent une place prépondérante. Par exemple, les situations de crise ou les tensions diplomatiques avec des pays riches en ressources naturelles telles que la Russie peuvent entraîner une baisse de l'offre sur le marché mondial, entraînant ainsi une augmentation des prix. 

De même, les accords entre pays producteurs de gaz pour réduire ou augmenter la production affectent directement les prix à l'exportation.

Les facteurs économiques jouent également un rôle central. Les périodes de reprise économique mondiale sont généralement synonymes d'une augmentation de la demande en énergie, y compris le gaz naturel. Cela peut conduire à une hausse des prix, surtout dans un contexte où l'offre peine à suivre la cadence. 

Inversement, lors de récessions économiques globales, la demande décroît, ce qui peut mener à la baisse des prix.

Les politiques environnementales influent aussi sur les prix du gaz. La transition énergétique vers des sources plus vertes entraîne des fluctuations de la demande en gaz naturel, utilisé comme énergie de transition. 

Par ailleurs, l'instauration de taxes carbone ou d'autres mesures incitatives pour réduire les émissions de gaz à effet de serre peut également affecter les coûts d'exploitation des compagnies gazières et, par conséquent, le prix du gaz pour le consommateur final.

En outre, l'évolution technologique impacte aussi les marchés énergétiques. L'amélioration des techniques d'extraction du gaz, comme le fracking ou les avancées dans l'exploitation du gaz de schiste, peut modifier l'équilibre entre l'offre et la demande, et par extension, influencer les prix.

Ce contexte de volatilité met en lumière l'importance pour la France de diversifier ses sources d'approvisionnement en gaz et de développer ses propres ressources énergétiques renouvelables. La stratégie énergétique du pays doit tenir compte de ces divers facteurs pour sécuriser l'approvisionnement en gaz à des tarifs compétitifs tout en s'alignant sur les objectifs de réduction des émissions de CO2 et de transition énergétique.

Mesures gouvernementales sur le prix du gaz en France de 2008 à aujourd'hui

En France, le gouvernement a mis en place plusieurs mesures pour contrôler et limiter les impacts des variations du prix du gaz sur les consommateurs. Ces mesures reflètent la volonté de protéger le pouvoir d'achat des particuliers tout en poursuivant les objectifs de transition énergétique. 

Voici un aperçu des principales stratégies adoptées :

  1. Le Bouclier Tarifaire : mis en place fin 2021 pour faire face à la hausse spectaculaire des prix de l'énergie, le Bouclier Tarifaire a pour objectif de limiter les augmentations tarifaires pour les consommateurs. Ce dispositif a notamment permis de plafonner les hausses des prix du gaz à 4% pour l'année 2022.
  2. Chèques Énergie : le gouvernement donne des chèques énergie aux ménages les plus modestes pour les aider à payer leurs factures de gaz et d'électricité. Le montant de ces chèques varie en fonction des revenus du foyer et peut également servir à financer certains travaux de rénovation énergétique.
  3. Suppression du tarif réglementé du gaz (TRV) : envisagée dans un contexte de libéralisation du marché de l'énergie, la suppression progressive des TRV en 2023 est une mesure structurelle visant à favoriser la concurrence entre fournisseurs. Cependant, cette mesure a été accompagnée de dispositifs pour accompagner les consommateurs dans la transition vers des offres de marché.
  4. Le Médiateur de l'énergie : Bien que pas une mesure de contrôle des prix à proprement parler, le médiateur joue un rôle essentiel dans la résolution des litiges entre consommateurs et fournisseurs d'énergie. Son action contribue à assurer une certaine équité dans la relation commerciale et peut indirectement influencer les pratiques tarifaires.
  5. Soutien à la transition énergétique : Le gouvernement encourage l'investissement dans les énergies renouvelables et l'amélioration de l'efficacité énergétique des logements avec le dispositif Ma Prime Renov'. Bien que ces mesures n'affectent pas directement les prix du gaz à court terme, elles s'inscrivent dans une stratégie de réduction de la dépendance aux énergies fossiles et, par extension, de limitation de la volatilité des prix pour le consommateur.
  6. Le Tarif Spécial de Solidarité (TSS) : Avant son intégration dans le dispositif du chèque énergie, le TSS était une mesure ciblée pour aider les ménages à faible revenu à payer leurs factures de gaz naturel.