Augmentation Gaz : hausses du prix du gaz et solutions 2021

demenagement

NE SUBISSEZ PAS CETTE NOUVELLE HAUSSE DU PRIX DU GAZ !

Profitez jusqu'à -12% sur le prix du gaz dès aujourd'hui !

09 74 59 22 94 OU

 

Après une longue tendance à la baisse en 2019, le prix du gaz va subir une augmentation de 0,2% au 1er janvier 2021, suite à la délibération de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE). Les tarifs réglementés de vente (TRV) avaient déjà augmenté de 2,4% en décembre 2020 et de 1,6% en novembre 2020, ce qui aura des répercussions sur la facture de gaz des foyers français. Comment expliquer ces augmentations et comment se protéger en tant que consommateur de ces fluctuations du prix du gaz ?


🔥 Les augmentations du prix du gaz en 2021

Evolution du tarif réglementé du gaz en 2021
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
+0,2% +3,5% +5,7% -4,1% +1,1% +4,4% +9,96% +5,3% +8,7% - - -

Augmentation de 8,7% des TRV en septembre 2021

Le mois de septembre n'échappe pas à la tendance à la hausse des TRV de 2021 : +8,7% des tarifs réglementés de gaz par rapport au mois d'août. L’évolution de la facture annuelle d’un client moyen est donnée ci-dessous pour les principaux tarifs :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +2,7%
  • Tarif B0 : (cuisson et eau chaude) : +5,5%
  • Tarif B1 (foyers se chauffant au gaz) : +9%
  • Tarif B2i (petite chaufferie) : +10,2%

Selon la CRE, l'augmentation des coûts d'approvisionnement d'Engie en est la seule explication. Non seulement la hausse est très importante, mais le prix du gaz n'a jamais été aussi élevé depuis janvier 2015.

Ne subissez plus les hausses du prix du gaz ! Optez pour une offre à prix fixes en changeant de fournisseur et ne subissez plus les hausses du prix du gaz. Contactez Selectra au ☎️ 09 74 59 22 94 du lundi au vendredi de 7h à 21h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h ou demandez un Rappel gratuit

Nouvelle augmentation de 5,3% au mois d'août 2021

Le deuxième semestre 2021 suit la tendance de la première partie de l'année avec une nouvelle hausse des tarifs réglementés : +5,3% par rapport au mois de juillet. Voici la décomposition de cette augmentaiton :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +1,6%
  • Tarif B0 : (cuisson et eau chaude) : +3,3%
  • Tarif B1 (foyers se chauffant au gaz) : +5,5%

Cette évolution s'explique principalement par la reprise économique mondiale. En parallèle, une forte augmentation des prix du gaz sur le marché mondial vient conforter cette tendance à la hausse. Cette hausse est due à plusieurs facteurs. Premièrement, la demande très élevée en Asie a fait grimper les prix. Deuxièmement, il y a une forte demande des stockages européens qui ont été sollicités cet hiver. S'ajoute à ça les températures en-dessous des normes de saison qui ont rendu le remplissage très lent au printemps. Enfin, des opérations de maintenance en mer du Nord ont entraîné une réduction de gaz norvégien en Europe.

Forte hausse de 9,6% au mois de juillet 2021

Le prix du kWh de gaz subit ce mois-ci une hausse record en 2021 : +9,6% par rapport au mois de juin. Cette augmentation se décompose de la façon suivante :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +2,8%
  • Tarif B0 : (cuisson et eau chaude) : +6%
  • Tarif B1 (foyers se chauffant au gaz) : +10,3%
  • Tarif B2i (petites copropriétés se chauffant au gaz) : +11,9%
  • Plusieurs facteurs ont influencé cette évolution à la hausse :
  • La hausse des prix du gaz sur les marchés mondiaux due à la reprise de l'activité post-COVID. Cela représente une augmentation de +7,8%.
  • La participation du gaz en faveur de la transition énergétique (dispositif des CEE). Cela représente +2%.

Cette forte augmentation du gaz s'inscrit dans une tendance à la hausse depuis le début de l'année 2021 des prix du gaz, qui s'explique principalement par l'évolution des coûts d'approvisionnement en gaz et les coûts d'approvisionnement hors gaz.

Coûts d'approvisionnement au gaz

On constate que les prix du gaz augmentent de façon très importantes depuis le début de l'année, notamment en juillet. Cette forte augmentation s'inscrit dans la tendance à la hausse de 2021 et s'explique principalement par les facteurs suivants :

  • Une demande élevée en Asie, Europe et Amérique du Sud, notamment liée à la reprise de l'économie mondiale.
  • La hausse du prix des quotas d'émission de CO2 en Europe : cela fait augmenter la consommation de gaz.
  • Des opérations de maintenance en mer du Nord : cela entraine une réduction des importations de gaz norvégiens en Europe
  • Des bas niveaux de stockages européens : il ont été fortement sollicités cet hiver et le remplissage a été très lent au pritemps à cause des températures en-dessous des normes de saison.

Coûts hors approvisionnement

La CRE constate que la méthodologie d’évaluation des coûts hors approvisionnement contribue pour +2,16 % à la hausse des TRV HT au 1er juillet 2021. Cette augmentation s'explique principalement par la hausse du coût des certificats d'économie d'énergie (CEE). Cette dernière est due à :

  • L'augmentation du niveau global des obligations des CEE classiques et précarité, notamment avec l'entrée en vigueur de la 5ème période CEE au 1er janvier 2022
  • Le transfert vers le gaz d'une partie des obligations CEE qui pesaient précédemment sur l'électricité

Modification de la de formule tarifaire La CRE propose une nouvelle formule tarifaire qui sera appliquée à partir du 1er juillet 2021 jusqu'au 30 juin 2022. La révision de la formule permet à la CRE de s'assurer qu'elle est toujours en adéquation avec la situation actuelle du marché.

Nouvelle hausse de 4,4% au mois de juin 2021

Les tarifs du gaz augmentent à nouveau au mois de juin 2021 : le prix du kWh subira une hausse de +4,4% par rapport à mai 2021. Cette augmentation est répartie de la façon suivante :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +1,2%
  • Tarif B0 : (cuisson et eau chaude) : +2,6%
  • Tarif B1 (foyers se chauffant au gaz) : +4,6%

Cette hausse est principalement due à l'application de la formule tarifaire relatifs aux tarifs réglementés. De plus, la demande élevée en Asie et Amérique du Sud a entrainé une hausse des prix du gaz sur le marché mondial, ce qui a renforcé la tendance à la hausse des tarifs réglementés. En parallèle s'ajoutent la hausse du prix des quotas d'émissions de CO2 ainsi que les opérations de maintenance en mer du Nord. Enfin, le niveau des stockages européens fortement sollicités cet hiver, restent plus faibles que d'ordinaire et les températures sont toujours en-dessous des normes de saison depuis le mois d'avril.

+1,1% pour le tarif réglementé du gaz au 1er mai 2021

Le mois de mai 2021 est marqué par une nouvelle augmentation des prix du gaz de 1,1%. Cette augmentation se décompose de la façon suivante :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +0,3%
  • Tarif B0 : (cuisson et eau chaude) : +0,7%
  • Tarif B1 (foyers se chauffant au gaz) : +1,2%

Suite à une forte demande en provenance de la Chine et de l'Inde, ainsi qu'au blocage du canal de Suez fin mars par lequel transite 8% du GNL mondial, le prix du gaz repart à la hausse en mai.

A cela s'ajoute un hiver froid qui perdure en Europe avec des températures en-dessous des normes de saison, ce qui a pour conséquences des niveaux de stockage plus faibles que d'habitude à cette période de l'année.

Baisse de 4,1% des tarifs réglementés du gaz au 1er avril 2021

Le mois d'avril est marqué par la première diminution des prix du gaz de l'année 2021. Les prix du gaz vont ainsi diminuer de 4,1%, qui se décompose de la façon suivante :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : -1,2%
  • Tarif B0 : (cuisson et eau chaude) : -2,5%
  • Tarif B1 (foyers se chauffant au gaz) : -4,3%
  • Tarif B2I (petite chaufferie) : -5,0%

Cette baisse du prix du gaz s'explique notamment par une moindre demande en gaz naturel liée à la remontée des température, couplée à la baisse des prix du gaz naturel liquéfié en Asie et en Europe.

Augmentation des prix du gaz de 5,7% au 1er mars 2021

Au 1er mars 2021, les prix du gaz vont augmenter de 5,7%, qui se décomposera ainsi :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +1,5%
  • Tarif B0 : (cuisson et eau chaude) : +3,4%
  • Tarif B1 (foyers se chauffant au gaz) : +5,9%

Cette nouvelle hausse des prix du gaz résulte notamment d'une augmentation des coûts d'approvisionnement d'Engie, ainsi que de la suppression du terme de lissage au 1er mars 2021. En effet, la tendance à la hausse observée en février se poursuit au mois de mars. La forte demande mondiale due à la vague de froid sur le continent asiatique a soutenu les prix sur les marchés de gros. En parallèle, la forte sollicitation des stockages en Europe au moins de janvier, ainsi que l'augmentation des prix du pétrole contribuent à tirer les prix à la hausse.

Augmentation des prix du gaz de 3,5% au 1er février 2021

La CRE a annoncé une augmentation de 3,5% des prix du gaz au 1er février 2021. Cette augmentation se décompose de la façon suivante :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +0,9%
  • Tarif B0 : (cuisson et eau chaude) : +2,1%
  • Tarif B1 (foyers se chauffant au gaz) : +3,7%

Cette augmentation s'explique notamment par une forte demande en gaz naturel en Asie, ainsi qu'à une vague de froid en Asie de l'Est. Cela a donc tiré les prix du gaz à la hausse sur les marchés internationaux, entrainant donc les pays européens à puiser dans leurs réserves de gaz naturel.

Augmentation des prix du gaz de 0,2% au 1er janvier 2021

Au 1er janvier 2021, les prix du gaz vont augmenter de +0,2% du fait de l'application de la formule tarifaire définie dans l'arrêté du 26 juin 2020 concernant les tarifs réglementés du gaz d'Engie.

Ainsi, les ménages utilisant le gaz pour la cuisson uniquement verront leur facture augmenter de +0,1%. En parallèle, ceux utilisant le gaz pour la cuisson et l'eau chaude subiront une hausse de +0,1%. La facture des ménages utilisant le gaz pour le chauffage sera impactée de +0,2%. Enfin, les petites chaufferies ou copropriétés verront leurs factures augmenter de +0,2%.

Depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés du gaz ont diminué de 17% au total. Pour rappel, un mécanisme de lissage a été mis en place entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 afin de limiter les hausses tarifaires du dernier trimestre 2020.

Impact de la hausse du 01/01/2021 sur la facture annuelle du gaz
Tarif Hausse du TRV
Base (cuisson) +0,1%
B0 (eau chaude + cuisson) +0,1%
B1 (cuisson + eau chaude + chauffage) +0,2%
B2i (petites copropriétés se chauffant au gaz) +0,2%

🔍 Les augmentations du prix du gaz en 2020

Evolution du tarif réglementé du gaz en 2020
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
-0,9% -3,3% -4,6% -4,4% -1,3% -2,8% -0,3% +1,3% +0,6% +4,7% +1,6% +2,4%

Augmentation des prix du gaz de 2,4% au 1er décembre 2020

Au 1er décembre 2020, les prix du gaz vont augmenter de +2,4% du fait de la nouvelle hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie (de +0,110c€/kWh).

Cette augmentation ne se traduit pas de la même façon en fonction des différentes classes de consommation. En effet, les ménages utilisant le gaz pour la cuisson uniquement verront leur facture augmenter de +0,6%, tandis que ceux utilisant le gaz pour la cuisson et l'eau chaude subiront une hausse de +1,4%. La facture des ménages utilisant le gaz pour le chauffage se verra impactée plus lourdement avec une hausse de +2,5%. Enfin, les petites chaufferies ou copropriétés voient leurs factures augmenter de +3%.

Impact de la hausse du 01/12/2020 sur la facture annuelle du gaz
Tarif Hausse du TRV
Base (cuisson) +0,6%
B0 (eau chaude + cuisson) +1,4%
B1 (cuisson + eau chaude + chauffage) +2,5%
B2i (petites copropriétés se chauffant au gaz) +3,0%

Augmentation des prix du gaz de 1,6% au 1er novembre 2020

La CRE a annoncé via un communiqué que les tarifs réglementés du gaz allaient augmenter de 1,6% au 1er novembre 2020. Cette évolution fait suite à une période où les prix du gaz ont fortement diminué jusqu'à l'été 2020.

Cette augmentation du mois de novembre est due à une augmentation des coûts d'approvisionnement d'Engie. La CRE justifie cette hausse par "l'évolution des prix du gaz sur les marchés internationaux et notamment sur le marché du gaz naturel liquéfié".

Cette augmentation se décompose ainsi :

Impact de la hausse du 01/11/2020 sur la facture annuelle du gaz
Tarif Hausse du TRV
Base (cuisson) +0,4%
B0 (eau chaude + cuisson) +0,9%
B1 (cuisson + eau chaude + chauffage) +1,7%
B2i (petites copropriétés se chauffant au gaz) +2%

+4.7% sur le prix du gaz au 1er octobre 2020

Au 1er octobre 2020, les tarifs réglementés du gaz ont augmenté de 4,7% suite au communiqué de la CRE. Cette hausse "s'explique notamment par la forte demande, à l'approche de l'hiver, en Asie, aux Etats-Unis et en Europe", justifie la CRE. Le prix du gaz avait déjà augmenté en août et septembre.

Concrètement, les foyers français verront des répercussions sur leurs factures annuelles de gaz, réparties de la façon suivante :

Impact de la hausse du 01/10/2020 sur la facture annuelle du gaz
Tarif Hausse du TRV
Base (cuisson) +1,2%
B0 (eau chaude + cuisson) +2,6%
B1 (cuisson + eau chaude + chauffage) +4,9%
B2i (petites copropriétés se chauffant au gaz) +5,9%

Il y a deux raisons principales qui expliquent la hausse des TRV :

  • L'augmentation des coûts d'approvisionnement du fournisseur. Cela correspond aux coûts engendrés par l'achat de gaz auprès d'un producteur. Ces coûts ont augmenté de 0,310c€/kWh
  • Le retour de l'hiver qui entraîne une hausse de la demande de gaz, ce qui génère automatiquement une hausse des prix. Celle-ci reste toutefois atténuée compte tenu du dispositif de lissage mis en place das le but de prémunir les français de hausses trop importantes en automne et hiver

Le terme de lissageOn estime que sans le dispositif de lissage, la hausse au 1er octobre 2020 aurait été de 7% au lieu de 4,7%.

Le tarif réglementé du gaz a tout de même baissé de -20,4% depuis le 1er Janvier 2019.

Evolution des tarifs réglementés du gaz (Engie) depuis 2006

1er septembre 2020 : le tarif réglementé de gaz augmente de 0,6%

Au 1er septembre 2020, le TRV de gaz avait augmenté de 0,03c€/kWh HT, ce qui représente une hausse de 0,6% HT. Voici l'impact concret de cette hausse en fonction du tarif :

Impact de la hausse du 01/09/2020 sur la facture annuelle du gaz
Tarif Hausse du TRV
Base (cuisson) +0,2%
B0 (eau chaude + cuisson) +0,4%
B1 (cuisson + eau chaude + chauffage) +0,7%
B2i (petites copropriétés se chauffant au gaz) +0,8%

Cette hausse s'explique par deux raisons principales :

  • Les coûts d'approvisionnement d'Engie ont augmenté de 0,04c€/kWh
  • La mise en place du terme de lissage des prix pendant 8 mois depuis juillet. Etant donné que le prix du gaz a connu une chute importante au cours de la crise sanitaire, on anticipe donc une forte augmentation. Pour éviter un impact trop conséquent sur la facture des foyers français, la hausse est lissée et s'échelonnera jusqu'en février 2021

1er août 2020 : le prix du gaz subit une hausse de 1,3%

Depuis début 2020, le prix du gaz était en baisse, du fait de la diminution des coûts d'approvisionnement d'Engie. Entre janvier et juillet, la baisse aura été de -15,19%.

Mais avec l'arrivée de l'hiver et surtout la reprise d'activité suite à la crise du COVID-19, Engie a vu ses coûts d'acheminement augmenter, ce qui a eu pour conséquence une hausse des TRV pour la première fois depuis décembre 2019, de +1,3% HT.

En effet, la production d'énergie en France et dans le monde a chuté pendant le confinement, entraînant des pertes importantes pour les producteurs d'énergie. Il est donc nécessaire de rattraper ces pertes pendant la deuxième moité de l'année 2020.

Impact de la hausse du 01/09/2020 sur la facture annuelle du gaz
Tarif Hausse du TRV
Base (cuisson) +0,3%
B0 (eau chaude + cuisson) +0,7%
B1 (cuisson + eau chaude + chauffage) +1,4%
B2i (petites copropriétés se chauffant au gaz) +1,6%

Aucune hausse du prix du gaz au premier semestre 2020

De janvier à juillet 2020, les TRV du gaz n'ont fait que diminuer, notamment grâce à la baisse des coûts d'approvisionnement d'Engie, associée à la disparition du terme fixe de lissage en mars 2020. Cela explique cette baisse récurrente sur les 6 premiers mois de 2020.

En juillet, le terme de lissage a été réintroduit dans les calculs des tarifs réglementés du gaz. Cela signifie que la baisse du prix du gaz de juillet aurait été plus conséquente sans le terme de lissage. Voici le détail par tarif et par mois de la baisse des TRV :

Détail de la baisse des TRV de janvier à juillet 2020
Mois Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet
Baisse -0,9% -3,3% -4,6% -4,4% -1,3% -2,8% -0,3%
Tarif Base -0,2% -0,9% -1,2% -1,1% -0,3% -0,7% -4,3%
Tarif B0 -0,5% -2% -2,7% -2,5% -0,7% -1,5% -1,6%
Tarif B1 -1% -3,5% -4,8% -4,6% -1,3% -2,9% 0%

💰 Comment se protéger face à la hausse du gaz ?

Calculatrice économies

Afin de ne plus subir les augmentations du prix du gaz, il existe une solution très simple : souscrire à une offre à prix bloqué. Ce sont des offres de gaz à prix fixes qui permettent de bénéficier d'un prix du gaz bloqué dès la souscription et ce pendant toute la durée du contrat. Il est intéressant pour les consommateurs de souscrire à ce type d'offre à l'approche de l'hiver afin de ne pas subir la hausse des TRV. Le consommateur a ainsi la garantie de toujours payer le même prix hors taxe pour son énergie pendant cette durée.

Il existe plusieurs modalités d'offres à prix bloqué. En effet, Total Direct Energie ne propose que des offres indexées alors que Eni est réputé pour ses offres à prix fixe.

Sélection d'offres gaz moins chères que le tarif réglementé
(à jour au 1er septembre 2021)
Fournisseur Offres En savoir plus
ENI
ENI Webeo
  • 15% de réduction sur le prix du kWh HT du gaz par rapport aux tarifs réglementés ;
  • Prix du gaz fixe pendant 1 an
☎️ 09 74 59 47 02
Rappel gratuit
Total Direct Energie
Offre Online
  • 10% de réduction sur le prix du kWh HT du gaz/électricité par rapport aux TRV ;
  • Offre à prix indexés
☎️ 09 74 59 32 72
Rappel gratuit
Engie
Engie Gaz Référence
  • Prix du kWh HT bloqué pendant 2 ans
  • Détail de la facture en 4 parties pour plus de transparence

☎️ 09 74 59 41 96
Rappel gratuit

📈 Les augmentations du prix du gaz en 2019

En 2019, le Gouvernement a pris plusieurs mesures importantes concernant le prix du gaz, en réponse aux manifestations lancées par le mouvement des gilets jaunes pendant la première partie de l'année :

  • Blocage des TRV du gaz jusqu'en juin 2019
  • Report de la hausse de la TICGN (Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel)

Afin de pouvoir assurer cette baisse effective du prix du gaz, l'Etat a demandé à Engie la mise en place des opérations de couverture sur ses volumes de vente : l'évolution des TRV a donc été suspendue pendant 5 mois. Cela est donc revenu à suspendre jusqu'en juin 2019 la formule de calcul du tarif réglementé.

Evolution du tarif réglementé du gaz en 2019
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
-1,9% -0,73% 0% -1,91% -0,60% -0,45% -6,7% -0,5% -0,9% -2,4% +3% +0,6%

📉 Les augmentations du prix du gaz en 2018

L'année 2018 est marquée par une montée des prix : plusieurs hausses consécutives ont entraîné une augmentation du prix du gaz naturel d'environ 20% sur l'année. Les TRV ont été revus à la baisse uniquement lors des mois de mars et d'avril.

Deux facteurs expliquent cela :

  • Hausse de la TICGN (Taxe Intérieure sur la Consommation du Gaz Naturel)
  • Tensions géopolitiques entre plusieurs puissances mondiales produisant du gaz naturel (Emirats Arabes Unis, Qatar, Etat-Unis, Russie etc) qui ont influencé les évolutions du prix du gaz

En effet, dès lors que les ressources mondiales en gaz deviennent moins abondantes, l'instabilité pousse les tarifs à la hausse. En parallèle, la mise en place progressive du compteur Gazpar par le gestionnaire de réseau GRDF a un coût, de même que la modernisation en cours du réseau.

Evolution du tarif réglementé du gaz en 2018
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
+2,3% +1,3% -3% -1,1% +0,4% +2,1% +7,45% +0,2% +0,9% +3,25% +5,79% -2,4%

📊 Les augmentations du prix du gaz en 2017

L'année 2017 a dans un premier temps été marquée par une hausse des prix du gaz, notamment à cause de l'augmentation des coûts liés à l'approvisionnement. Ensuite, les prix ont diminué pendant plusieurs mois avant d'être de nouveau majorés entre octobre et décembre 2017. Cette hausse s'explique principalement par le contexte de crise au Venezuela cette année-là.

Evolution du tarif réglementé du gaz en 2017
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
+2,3% +0,6% +2,6% -0,7% -3,3% 0% -4,3% -0,8% 0% +1,2% +2,6% +1%

☑️ Comment est calculé le prix du gaz en France ?

En France, une fois par an, le Gouvernement émet un décret qui revalide ou modifie la formule utilisée pour calculer le prix du gaz. Cette formule est ensuite utilisée par la CRE (Commission de Régulation de l'Energie) afin de calculer les évolutions mensuelles du prix du gaz.

Le prix du gaz correspond au tarif réglementé du gaz, c'est l'offre de référence pour toutes les offres de marché. Le TRV est commercialisé uniquement par Engie et quelques ELD (Entreprise Locale de Distribution).

La formule tarifaire permet de faire évoluer les prix du gaz tous les mois en fonction de l'évolution des coûts d'approvisionnement supportés par le fournisseur historique Engie. Elle couvre les coûts d'approvisionnement et hors approvisionnement d'Engie, la marge de bénéfice, ainsi que le concept de lissage.

Les principaux éléments dans le calcul du prix du gaz se décomposent ainsi :

  • Les coûts hors approvisionnement :
    • Les coûts d'utilisation des réseaux de transport de gaz naturel
    • Les coûts d'utilisation des stockages de gaz naturel
    • Les coûts de commercialisation des services fournis
  • Les coûts d'approvisionnement : cela correspond au prix du gaz côté sur divers marchés internationaux : Pays-Bas (marché de référence) et France
  • Concept de lissage : cela permet de répartir une augmentation des prix du gaz sur toute l'année et ainsi éviter aux consommateurs de subir des variations trop importantes

💲 Pourquoi le prix du gaz augmente ?

En France, le prix du gaz naturel est en perpétuel mouvement, du fait de la confrontation continue entre l'offre et la demande. Contrairement au marché de l'életricité sur lequelle la France au une relative maîtrise des coûts grâce à son parc nucléaire, le marché du gaz dépend des tarifs réglementés d'Engie, qui importe 99% du gaz que la société distribue.

Le contexte international est donc très important dans l'élaboration des prix du gaz. Ce dernier étant exploité à l'étranger, la France est obligée de lier des relations avec les puissances gazières pour fournir plus de 10 millions de français.

En plus des coûts qui influent sur le prix du gaz, il est essentiel de prendre en compte les taxes et contributions qui viennent s'ajouter:

  • La Taxe intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (TICGN), collectée par les fournisseurs d'énergie auprès des consommateurs, puis reversée au service des douanes
  • La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)
  • La Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA) : particulière au secteur de l’énergie, cette taxe permet de contribuer au financement du régime des retraites des salariés de l'industrie électrique et gazière

Comment le prix du gaz est calculé chez les fournisseurs alternatifs ? Les fournisseurs alternatifs peuvent changer leurs grilles tarifaires chaque mois en fonction de la fluctuation des coûts d'approvisionnement. L'unique différence avec Engie c'est que ces fournisseurs n'ont pas besoin de suivre la formule tarifaire de la CRE lorsqu'ils ajustent leurs coûts. Les fournisseurs alternatifs ont également des infrastructures bien moins lourdes qu'Engie, ce qui permet de dégager une marge supplémentaire pour faire baisser les prix.

⚠️ La fin du tarif réglementé du gaz dès 2023 pour les particuliers

En juillet 2017, suite à une demande de l'Anode, le Conseil d'Etat a estimé le maintien du tarif réglementé du gaz contraire à la libre concurrence. Cela signifie que le tarif réglementé du gaz va donc disparaître.

Pour l'instant, les modalités de cette supression du TRV n'ont pas encore été définies par le Gouvernement, mais cela devrait concerner près de 5 millions de foyers en France. Début 2019, 4 Français sur 10 étaient encore abonnés au TRV gaz chez Engie. Il est difficile d'anticiper les conséquences de cette suppression mais il est probable que cette ouverture totale à la concurrence fasse baisser le prix du gaz naturel.

Une demande similaire a été adressée également au Conseil d'Etat concernant le tarif réglementé d'électricité proposé par EDF. Cependant, la disparition des tarifs réglementés d’EDF a été désestimée par le Conseil d’État.

 
Mis à jour le
demenagement

PAYEZ VOTRE GAZ MOINS CHER QUE LE TARIF RÉGLEMENTÉ !

Votre gaz naturel 12% moins cher que le tarif réglementé en téléphonant au :

09 74 59 22 94 OU

Annonce