Faut-il choisir une offre de gaz à prix fixe ?

Mis à jour le
minutes de lecture

Une offre à prix fixe signifie que le prix du kWh HT (et/ou de l'abonnement) restera le même durant toute la durée du contrat. L'offre de gaz à prix fixe la moins chère du moment est Stabilité Gaz de Eni. Le prix fixe du kWh est 3% moins cher que le prix repère, alors que l'offre Spéciale Gaz propose un prix du kWh indexé à 0,0819 €. Pour une consommation de 9450kWh/an, les tarifs à prix indexés de TotalEnergies permettent d'économiser 71 €/an, alors qu'avec l'offre à prix fixe de Eni il y a 2€/an d'économies.

Avantages et inconvénients des offres de gaz à prix fixe
👍 Avantages👎 Inconvénients
  • Se protéger des augmentations du prix repère (avant sur le tarif réglementé de gaz Engie)
  • Possibilité de réaliser des économies sur le moyen et le long terme
  • Possibilité de souscrire à une offre à prix fixe révisable à la baisse afin de profiter d'éventuelles baisses de tarif
  • Privilégier des offres de 3 ou 4 ans afin qu'elles soient réellement avantageuses
  • Tarifs à la souscription en général plus chers que le prix repère
  • Les taxes ne sont pas concernées par la protection contre les hausses du prix repère de gaz

Les 3 offres à prix fixe les moins chères du moment

🔥 Quel fournisseur de gaz fixe est le moins cher ?
Fournisseurs de gaz fixe Offres de gaz fixe Budget à l'année Estimation de l'économie* Abonnement annuel Prix du kWh
Eni
STABILITÉ GAZ
🔐 Des prix bloqués !

Budget estimé à
1100 €
Une économie de
2 €
280.6 € 0.0867 €
Ekwateur
GAZ NATUREL 15% BIOGAZ FIXE
🌳 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !

Budget estimé à
1143 €
Un surcoût de
41 €
377.23 € 0.0811 €
EDF
AVANTAGE GAZ 2 ANS
🔐 Des prix bloqués !

Budget estimé à
1153 €
Un surcoût de
51 €
241.44 € 0.1017 €

*Tarifs € TTC à jour du 28/05/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 9450 kWh (classe de consommation B1)

Libre choix du fournisseurQuelle que soit l'offre à laquelle le consommateur souscrit, il n'y a aucun engagement de durée de sa part. Il est en effet libre de changer de fournisseur de gaz quand il le souhaite : ce changement n'entraînera aucuns frais, aucune pénalité, ni aucune modification de l'installation.

Avantages et inconvénients des offres de gaz à prix fixe

Avantages des offres de gaz à prix fixe

avantages inconvenients
  1. Les offres à prix fixes sont recommandées pour les consommateurs souhaitant conserver un tarif du kWh identique pendant toute la durée du contrat, puisqu'elles permettent de maîtriser dans le temps ses dépenses de gaz. En général, les contrats durent entre 1 et 4 ans. Les consommateurs sont ainsi à l'abri d'éventuelles hausses du prix du gaz. Cette stabilité dans le prix du kWh permettra aux consommateurs de lisser leur budget sur plusieurs années. En effet, les économies ne se ressentiront pas immédiatement, mais plutôt sur le moyen et long terme.
  2. Les consommateurs qui souhaitent conserver une stabilité budgétaire tout en profitant aussi des baisses du prix repère de vente de gaz peuvent se tourner vers les offres de gaz à prix fixes révisables à la baisse. Ces offres permettent en effet de se protéger des hausses des prix du gaz en conservant un prix du kWh fixe sur toute la durée du contrat. À date d'anniversaire du contrat, si le tarif du prix repère a baissé, le fournisseur facturera à son client ce nouveau tarif pour les 12 prochains mois.
  3. Sur le moyen terme, opter pour une offre à prix fixe revient donc à spéculer sur la hausse du prix repère sous l’effet des fluctuations sur les marchés de gros. Un pari qui présente de bonnes chances de réussite, la production de gaz et de pétrole étant plutôt à la stagnation depuis 2017.

Inconvénients des offres de gaz à prix fixe

  1. Le principal inconvénient des offres à prix fixes, c'est que le consommateur ne réalise pas d'économies immédiates. En effet, les offres à prix indexés proposent souvent des remises très prometteuses sur le prix du kWh, ce qui les rend très avantageuses par rapport aux offres à prix fixes.
  2. De plus, une offre à prix fixes est réellement intéressante dans le temps si un minimum d'années de contrat est imposé : il est donc préférable de privilégier des offres de 3 ou 4 ans.
  3. En revanche, il faut avoir conscience que le prix du kWh HT ne représente qu'une partie de la facture de gaz. En effet, un tiers des tarifs du gaz est composé de diverses taxes (TVA, Accise, CTA) et le fournisseur ne s'engage en aucun cas sur ces éléments. Ainsi, si certaines de ces taxes augmentent, cela se ressentira sur la facture avec une augmentation du prix TTC.
  4. On remarque par ailleurs que pour maintenir des coûts constants malgré la cyclicité du prix du kWh de gaz au fil de l’année (celui-ci étant plus élevé en hiver qu’en été), les fournisseurs appliquent souvent des tarifs plus élevés pour une souscription en été, ce qui réduit quelque peu l’intérêt de ces offres.

Prix fixes, indexés, prix repère, TRV : quelle différence ?

Aujourd'hui, le gaz est commercialisé sous 4 types de tarifs :

Les offres à prix fixes

offres à prix fixes

Le premier avantage des offres à prix fixes est sans aucun doute la stabilité qu'elles apportent au regard des fluctuations du marché. Ce sont effectivement des offres qui promettent un prix du kWh HT fixe dans la durée et qui permettent ainsi de se prémunir contre ces hausses sur une certaine période. En effet, la grille tarifaire est bloquée au niveau du jour de la souscription pendant toute la durée du contrat (généralement de 1 à 4 ans). Cela garantit ainsi au consommateur de toujours payer le même prix hors taxe. À noter que la fixité se fait généralement sur le prix du kWh mais, peut aussi se faire sur le prix de l'abonnement. Mais bien souvent, seul le prix du kWh est fixe et l'abonnement suit l'évolution du prix repère (auparavant sur le tarif réglementé).

En effet, si le prix repère de vente de gaz augmente, le consommateur ne subira aucune hausse. En revanche, en cas de baisse, il ne pourra pas en profiter. Le fournisseur de gaz s'engage, sur une durée préalablement définie, à ne pas répercuter les augmentations du marché. Lorsque le tarif réglementé était d'actualité, il était recommandé d'effectuer la souscription avant la hausse hivernale du tarif réglementé, c'est-à-dire au printemps ou en été, au moment où les tarifs sont les plus bas. Les mêmes variations devraient avoir lieu avec le prix repère. Le consommateur est ainsi assuré de passer l'hiver sans subir les augmentations. Souscrire à une offre à prix fixe est également intéressant si un pourcentage de remise est appliqué sur le prix repère.

Les offres à prix fixes révisables à la baisseLes consommateurs ont aussi la possibilité de souscrire à une offre à prix fixes révisables à la baisse. Dans ce cas, ils peuvent également profiter de la baisse du prix repère de gaz. En effet, à date d'anniversaire du contrat, le fournisseur va analyser les baisses qui ont eu lieu au cours de l'année et peut ainsi appliquer un pourcentage de réductions sur le tarif du kWh.

Les offres à prix indexés

offres à prix fixes

Les offres de gaz à prix indexés avec remise garantissent une réduction immédiate sur le prix du kWh par rapport au prix repère (autrefois sur le tarif réglementé). Le prix du kWh va alors évoluer exactement de la même façon que le prix repère, tout en gardant le pourcentage de remise appliqué dès le départ.

Ainsi, en cas de hausse du prix repère, le prix de l'offre indexée augmente dans les mêmes proportions tout en restant X% moins chère. Cela s'applique pendant toute la durée du contrat (généralement 1 an), puis une nouvelle grille tarifaire est proposée lors du renouvellement de contrat.

Le prix repère de vente de gaz

Le prix repère de vente de gaz a été créé par la CRE. Suite à la suppression du tarif réglementé de gaz, il sert de nouvelle référence sur les prix du gaz. En effet, tous les fournisseurs de gaz proposent aujourd'hui des offres à prix de marché. Le prix repère est exprimé en TTC. Il comprend le prix de l'abonnement et du kilowattheure (kWht) HT. Mis à jour chaque mois sur le site de la CRE, il peut être revu à la hausse ou à la baisse. Contrairement aux tarifs réglementés, ce n'est pas une offre commerciale.

Données en pourcentages, valables pour des consommateurs utilisant le gaz pour se chauffer (B1 et B2i) - À jour en mai 2024 - Graphique: Selectra - Source: CRE

Les tarifs réglementés du gaz

reseau gaz

Le tarif réglementé de gaz a disparu le 30 juin 2023. Jugé contraire aux droits de libre concurrence de l'Union européenne, il ne remplissait aucun objectif d'intérêt économique. En principe, les tarifs réglementés ont été mis en place pour que les fournisseurs historiques EDF et Engie puissent couvrir l'ensemble de leurs coûts. C'est le ministère de l'Énergie, sur les recommandations de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), qui fixait le tarif réglementé. La CRE était en charge de fixer les tarifs réglementés chaque mois, en se basant sur les coûts d'approvisionnement et hors approvisionnement du fournisseur. Le gouvernement définissait ensuite par arrêté la grille des tarifs réglementés d'Engie (ex-GDF Suez). Ce dernier, ainsi que les Entreprises Locales de Distribution (ELD) pouvaient ensuite commercialiser leurs offres en fonction du tarif déterminé par la CRE et le ministère. En fonction de la formule tarifaire, les tarifs réglementés en vigueur pouvaient évoluer jusqu'à une fois par mois à la hausse ou à la baisse afin de refléter au mieux les coûts réels supportés par Engie.

Les tarifs réglementés du gaz commercialisés par Engie étaient constitués de deux éléments :

  • L'abonnement mensuel : il différait en fonction du niveau des différentes classes de consommations, c'est-à-dire l'utilisation du gaz faite par le consommateur (cuisson, chauffage, eau chaude) ;
  • Le prix du kWh : le prix du kWh dépendait de la classe de consommation (Base, B0, B1) et de la zone tarifaire qui correspond à la localisation géographique.

Les tarifs réglementés sont proposés uniquement par les fournisseurs historiques (toujours disponible pour l'électricité). Les tarifs réglementés du gaz naturel étaient indexés sur le cours du pétrole, le cours du gaz naturel et sur le cours de l'euro par rapport au dollar.

Faut-il choisir une offre à prix fixes ou à prix indexés ?

Les offres à tarif indexé avec remise apparaissent comme la meilleure façon de réaliser des économies immédiatement, grâce aux remises effectuées par les fournisseurs qui peuvent atteindre jusqu'à 6%. En revanche, les consommateurs souhaitant se prémunir des hausses des prix du gaz sur le long terme ont tout intérêt à opter pour un tarif fixe. Ils ont même la possibilité de faire réviser le prix à la baisse à date d'anniversaire du contrat en optant pour une offre à prix fixes révisables à la baisse.

Les évolutions des prix du gaz naturel au cours des dernières années

evolution

L'évolution des prix du gaz naturel est depuis quelques années en dents de scie. En effet, les tarifs du gaz naturel ont dans un premier temps connu une forte hausse par l'inflation : entre 2005 et 2012, ils auraient augmenté en moyenne de 80% pour les consommateurs particuliers.

Puis, à partir de 2012, les tarifs du gaz naturel se stabilisent. On remarque même qu'entre 2013 et 2016, les prix ont baissé de 12%, à cause de l'effondrement du prix des matières premières du fait de la baisse de la demande globale.

Depuis, les prix du gaz sont très volatiles et saisonniers. Suite aux nombreux événements qui ont eu lieu ces dernières années, comme l'augmentation de l'Accise (ancienne TICGN), le mouvement des gilets jaunes, la disparition du terme de lissage et récemment la crise sanitaire du COVID-19, les variations ont été tantôt à la hausse, tantôt à la baisse.

Il est difficile de garantir à 100% l'évolution des prix du gaz naturel du fait des variations du cours du baril de pétrole, du gaz naturel et des changements géopolitiques. Les fournisseurs se sont donc adaptés à ce nouveau contexte instable en proposant des offres à prix fixes révisables à la baisse, afin de protéger les consommateurs des hausses, mais leur permettre de profiter des baisses.