Evolution du prix du gaz : la comprendre, l'éviter et prévisions 2021

Notre plateforme téléphonique est actuellement fermée
demenagement

Selectra recommande PlanĂšte Oui, meilleur fournisseur selon le classement Greenpeace 2020
Profitez de -% de remise sur le prix de l'abonnement HT

Je souscris
Evolution prix du gaz

Le prix du gaz au tarif rĂ©glementĂ© est fixĂ© par les pouvoirs publics, et peut Ă©voluer Ă  la hausse ou Ă  la baisse. En fait, l’évolution du prix du gaz est plus difficile Ă  comprendre que celle de l’électricitĂ©, car elle a lieu plus frĂ©quemment, jusqu’à une fois par mois. D'ailleurs, les prix du gaz dĂ©pendent de plusieurs facteurs comme la zone tarifaire de la commune, les coĂ»ts d’approvisionnement, la classe de consommation du logement, etc. Cela fait que non seulement les prix du gaz baissent et augmentent, mais en plus, tout le monde ne paie pas le gaz naturel au mĂȘme prix.


📉 Evolution du prix du gaz en 2021

Pas d'augmentation en novembre 2021

DÚs le 1er novembre 2021, le gouvernement a instauré un bouclier tarifaire afin de bloquer la hausse des prix du gaz. Le prix du gaz a en effet doublé en moins d'un an, faisant augmenter la facture d'énergie annuelle des ménages français de plus de 30%. Cette décision permettrait de geler les tarifs réglementés du gaz afin d'éviter une nouvelle hausse des tarifs. La CRE a récemment publié les barÚmes du gaz si le gel des prix n'avait pas été mis en place : la hausse des prix du gaz aurait alors été de 19,5% !

Augmentation exceptionnelle de 12,6% au 1er octobre 2021

Au 1er octobre 2021, les tarifs réglementés connaissent une augmentation trÚs importante de 12,6% par rapport à leur niveau de septembre 2021. Il s'agit de la sixiÚme hausse consécutive de l'année et de l'augmentation la plus importante de 2021. La hausse se répartit de la façon suivante :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +4,5%
  • Tarif B0 : (cuisson et eau chaude) : +9,1%
  • Tarif B1 (foyers se chauffant au gaz) : +14,3%
  • Tarif B2i (petite chaufferie) : +16,1%

Le niveau des tarifs réglementés n'a jamais été aussi élevé depuis 2015. En effet, une hausse exceptionnelle des prix de l'énergie se fait ressentir sur le marché depuis le début de l'année 2021. En cause, les stockages européens qui ont été utilisés pour faire face à un hiver 2020-2021 particuliÚrement froid et long, en Europe et en Asie. La demande sur le continent asiatique est en effet trÚs élevée depuis plusieurs mois. A cela s'ajoute le fait que les principaux fournisseurs de gaz tels que la NorvÚge et la Russie, ne sont pas en mesure d'augmenter leurs exportations pour répondre à la demande.

evolution prix gaz

Ne subissez plus les hausses du prix du gaz ! Optez pour une offre Ă  prix fixes en changeant de fournisseur et ne subissez plus les hausses du prix du gaz. Contactez Selectra au ☎ 09 74 59 22 94 du lundi au vendredi de 7h Ă  21h, le samedi de 8h30 Ă  18h30 et le dimanche de 9h Ă  17h ou demandez un Rappel gratuit

+9,96% au mois de septembre 2021

Le mois de septembre 2021 est marqué par une nouvelle augmentation des tarifs réglementés du gaz : +9,96% par rapport au mois d'août 2021. La hausse se répartit ainsi en fonction des différents tarifs :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +2,7%
  • Tarif B0 : (cuisson et eau chaude) : +5,5%
  • Tarif B1 (foyers se chauffant au gaz) : +9,0%
  • Tarif B2i (petite chaufferie) : +10,2%

Le niveau des tarifs réglementés n'a jamais été aussi élevé depuis janvier 2015. La CRE affirme que selon Engie, la seule explication à cette hausse importante est l'augmentation des coûts.

Comment passer Ă  une offre de marchĂ© ? Ne subissez plus les augmentations des TRV du gaz en changeant de fournisseur ! Contactez Selectra au ☎ 09 74 59 22 94 du lundi au vendredi de 7h Ă  21h, le samedi de 8h30 Ă  18h30 et le dimanche de 9h Ă  17h ou demandez un Rappel gratuit

Nouvelle augmentation de +5,3% au mois d'août 2021

Les tarifs réglementés augmentent de 5,3% en août 2021, par rapport au mois précédent. Cette hausse se décompose ainsi :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +1,6%
  • Tarif B0 : (cuisson et eau chaude) : +3,3%
  • Tarif B1 (foyers se chauffant au gaz) : +5,5%

Cette nouvelle augmentation du prix du gaz est due Ă  plusieurs facteurs :

  • Une demande trĂšs Ă©levĂ©e en Asie qui fait grimper les prix.
  • Une forte demande des stockages europĂ©ens, trĂšs sollicitĂ©s cet hiver.
  • La hausse du prix des quotas d'Ă©mission de CO2 et du charbon en Europe qui fait augmenter la consommation de gaz.
  • Des opĂ©rations de maintenance en mer du Nord auxquelles se sont ajoutĂ©s plusieurs incidents.

Forte hausse de +9,96% sur les tarifs réglementés au mois de juillet 2021

Au mois de juillet 2021, les tarifs réglementés du gaz vont subir une augmentation importante de 9,96% par rapport au mois de juin 2021. Cette hausse se décompose de la façon suivante :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +2,8%
  • Tarif B0 : (cuisson et eau chaude) : +6%
  • Tarif B1 (foyers se chauffant au gaz) : +10,3%
  • Tarif B2i (petites copropriĂ©tĂ©s se chauffant au gaz) : +11,9%

Cette nouvelle augmentation du prix du gaz est due Ă  plusieurs facteurs :

  • La hausse des prix du gaz sur les marchĂ©s mondiaux : avec la reprise de l'activitĂ© post-COVID, les prix ont augmentĂ© de 7,8%
  • La participation du gaz pour la transition Ă©nergĂ©tique, qui reprĂ©sente une augmentation de 2%.

+4,4% sur les tarifs réglementés au mois de juin 2021

Les tarifs réglementés du gaz subissent à nouveau une augmentation au mois de juin 2021 : +4,4% en moyenne par rapport au mois de mai 2021. Cette hausse se décompose ainsi :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +1,2%
  • Tarif B0 : (cuisson et eau chaude) : +2,6%
  • Tarif B1 (foyers se chauffant au gaz) : +4,6%

Cette nouvelle augmentation du prix du gaz est due Ă  plusieurs facteurs :

  • L'application de la formule tarifaire relatifs aux tarifs rĂ©glementĂ©s
  • Une demande Ă©levĂ©e en Asie et AmĂ©rique du Sud, ce qui a entrainĂ© une hausse des prix du gaz sur le marchĂ© mondial
  • Une hausse du prix des quotas d'Ă©missions de CO2 en Europe
  • Des opĂ©rations de maintenance en mer du Nord
  • Le niveau des stockages europĂ©ens restent plus faibles que d'ordinaire avec des tempĂ©ratures en-dessous des normes de saison

Nouvelle hausse du prix du gaz de 1,1% en mai

Au 1er mai 2021, le tarif réglementé du gaz repart à la hausse avec cette fois-ci une augmentation de 1,1%. Voici le détail de cette nouvelle hausse :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +0,3%
  • Tarif B0 : (cuisson et eau chaude) : +0,7%
  • Tarif B1 (foyers se chauffant au gaz) : +1,2%

Cette nouvelle augmentation du prix du gaz est due Ă  plusieurs facteurs :

  • Une forte demande de la part de l'Inde et de la Chine
  • Le blocage du canal de Suez fin mars, par lequel transite 8% du gaz naturel mondial
  • Un long hiver froid en Europe, avec des tempĂ©ratures en-dessous des moyennes de saison, entrainant des niveaux de stockage plus faibles que d'habitude Ă  cette pĂ©riode de l'annĂ©e

Baisse de -4,1% des tarifs réglementés en avril

Le mois d'avril 2021 est marqué par une baisse de 4,1% des tarifs réglementés du gaz par rapport au mois de mars. Il s'agit de la premiÚre baisse de l'année. Cette diminution se décompose ainsi :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : -1,2%
  • Tarif B0 (eau chaude + cuisson) : -2,5%
  • Tarif B1 (cuisson + eau chaude + chauffage) : -4,3%
  • Tarif B2I (petite chaufferie) : -5,0%

Cette diminution s'explique par par une moindre demande en gaz naturel liée à la remontée des températures et par la baisse des prix du gaz naturel liquéfié en Asie et en Europe.

Une hausse de 5,7% pour le mois de mars

La CRE a annoncé une nouvelle hausse des tarifs réglementés au 1er mars 2021 : une augmentation de 5,7% par rapport au barÚme en vigueur depuis le 1er février 2021. Cette augmentation se décompose de la façon suivante :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +1,5%
  • Tarif B0 (eau chaude + cuisson) : +3,4%
  • Tarif B1 (cuisson + eau chaude + chauffage) : +5,9%

La tendance à la hausse observée en février se poursuit au mois de mars. En effet, la forte demande mondiale due à la vague de froid sur le continent asiatique a continué de pousser les prix à la hausse sur les marchés de gros. Ajouté à ça une forte sollicitation des stockages en Europe au mois de janvier, ainsi que les prix du pétrole qui continuent d'augmenter.

La hausse se poursuit en février 2021

En février, l'augmentation des prix du gaz se poursuit avec une hausse de +3,5% annoncé par la CRE au 1er du mois. La forte demande en gaz naturel en Asie, ainsi que la vague de froid exceptionnelle en Asie de l'Est a entrainé une hausse des prix du gaz sur les marchés internationaux. Les pays européens sont donc obligés de puiser dans leurs réserves de gaz naturel.

Ainsi, les ménages utilisant le gaz pour la cuisson uniquement verront leur facture impactée de +0,9%, tandis que les foyers utilisant le gaz pour la cuisson et l'eau chaude subiront une hausse de 2,1%. Enfin, les foyers utilisant le gaz pour le chauffage seront impactés de +3,7%.

Une premiĂšre hausse en janvier 2021

Une premiÚre hausse des prix du gaz de 0,2% est annoncée pour le 1er janvier 2021. Cette hausse se décompose de la façon suivante en fonction des tarifs :

  • Tarif Base (cuisson uniquement) : +0,1%
  • Tarif B0 (eau chaude + cuisson) : +0,1%
  • Tarif B1 (cuisson + eau chaude + chauffage) : +0,2%
  • Tarif B2i (petites copropriĂ©tĂ©s se chauffant au gaz) : +0,2%

Cette augmentation fait suite Ă  une pĂ©riode oĂč les prix du gaz ont fortement diminuĂ© jusqu'Ă  l'Ă©tĂ© 2020, du fait de l'application de la formule tarifaire relative aux tarifs rĂ©glementĂ©s du gaz naturel d'Engie.

Depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés du gaz d'Engie ont diminué de 17% au total. Cela comprend une baisse de 5,9 % entre le 1er janvier 2020 et le 1er janvier 2021.

Afin de limiter les hausses tarifaires du dernier trimestre 2020, un mécanisme de lissage de l'évolution des tarifs réglementés de vente du gaz a été mis en place entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

📉 Evolution du prix du gaz en 2020

Une baisse des TRV gaz pour la premiÚre moitié 2020

La premiÚre partie de l'année 2020 a été marquée par une succession d'événements entraßnant une baisse des prix du gaz, notamment le confinement lié à la crise sanitaire du COVID-19.

En effet, la consommation de gaz naturel a diminué de 20% sur le marché français, du fait de la baisse d'activité de l'ensemble des secteurs. Le prix du gaz a ainsi chuté de 20%, ce qui a entraßné une baisse des volumes d'importations de gaz de 4,2% en 2020.

agenda

On peut distinguer les consommations résidentielles des consommations non-résidentielles :

  • On estime la baisse de la consommation des mĂ©nages entre 15 et 30% pendant le confinement ;
  • La consommation des industries aurait quant Ă  elle diminuĂ© de 18% pendant cette mĂȘme pĂ©riode.

En plus d'une baisse notable de la consommation en France, la crise sanitaire a également fragilisé l'environnement international sur le marché du gaz naturel. Début mars 2020, les trois plus gros importateurs de gaz naturel, la Chine, le Japon et la Corée du Sud, faisaient partie des pays les plus impactés par le virus. Compte tenu de l'offre de gaz excédentaire, les grands importateurs chinois de GNL ont été contraints de déclarer une situation de force majeure avec plusieurs contrats internationaux, obligeant leurs navires à faire demi-tour vers l'Europe. Les prix du gaz asiatiques se sont alors effondrés, entraßnant la France et l'Europe dans cette chute.

En parallÚle, les températures clémentes pendant le confinement ont limité les besoins de chauffage, ce qui n'a pas permis de rattraper les pertes engendrées pendant la premiÚre partie de l'année. En avril, la consommation de gaz en France était inférieure de 35% par rapport au niveau de 2019.

Ces événements associés à la baisse des coûts d'approvisionnement déjà entamée en janvier 2020 a eu pour effet de tirer les prix vers le bas, avec une baisse consécutive des prix du gaz de janvier à juillet 2020 : au total depuis de début de l'année, les TRV du gaz ont diminué de 20,4%.

Consultez le prix du gaz :
Prix du gaz en novembre 2021

A partir d'août : une tendance à la hausse pour les prix du gaz

AprĂšs une sĂ©rie de diminutions des TRV du gaz pendant la premiĂšre partie de l'annĂ©e 2020, la CRE a annoncĂ© une nouvelle augmentation de 2,4% pour le mois de novembre, dans la mĂȘme lignĂ©e que les mois d'aoĂ»t, septembre, octobre et novembre (respectivement +1,3% ; +0,6%, +4,7% et +1,6%).

La CRE se justifie en expliquant que cette hausse est due aux "évolutions des prix du gaz sur les marchés internationaux et notamment sur le marché du gaz naturel liquéfié".

Evolution du TRV du gaz en 2020
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
-0,9% -3,3% -4,6% -4,4% -1,3% -2,8% -0,3% +1,3% +0,6% +4,7% +1,6% +2,4%

Inévitablement, la facture des foyers français se retrouve donc impactée par cette hausse, qui se traduit alors de façon différente en fonction du tarif du gaz naturel souscrit :

  • Tarif Base (cuisson) : +0,6%
  • Tarif B0 (eau chaude + cuisson) : +1,4%
  • Tarif B1 (cuisson + eau chaude + chauffage) : +2,5%
  • Tarif B2i (petites copropriĂ©tĂ©s se chauffant au gaz) : +3%

Cette augmentation est en majeure partie due Ă  la hausse des coĂ»ts d'approvisionnement du fournisseur. En parallĂšle, la reprise d'activitĂ© suite Ă  la crise sanitaire du COVID-19 et l'arrivĂ©e de l'hiver entraĂźnent une augmentation des coĂ»ts d'acheminement. En effet, la chute historique des prix du gaz naturel en dĂ©but d'annĂ©e se traduit par un rattrapage, donc une augmentation des prix sur la deuxiĂšme partie de l'annĂ©e. Ce sont les consommateurs qui se chauffent au gaz qui vont ĂȘtre le plus impactĂ©s par cette hausse.

Grille tarifaire des tarifs réglementés à jour au 1er novembre 2021

Tarifs réglementés du gaz chez Engie
Types de tarifs Tarif Base Tarif B0 Tarif B1 tarif B2i
Prix de l'abonnement / an 102.12 € 102.12 € 249.72 € 249.72 €
Prix du kWh Zone 1 0.1121 € 0.1121 € 0.0873 € 0.0873 €
Zone 2 0.1121 € 0.1121 € 0.0880 € 0.0880 €
Zone 3 0.1121 € 0.1121 € 0.0887 € 0.0887 €
Zone 4 0.1121 € 0.1121 € 0.0894 € 0.0894 €
Zone 5 0.1121 € 0.1121 € 0.0902 € 0.0902 €
Zone 6 0.1121 € 0.1121 € 0.0909 € 0.0909 €

Prix TTC actualisés en Novembre 2021

Le lissage des tarifs rĂ©glementĂ©s L'introduction d'un terme de lissage jusqu'en fĂ©vrier 2021 permet cependant de limiter les hausses tarifaires qui pourraient intervenir au dernier trimestre. En effet, pour Ă©viter aux consommateurs de subir des variations trop brutales du TRV, les pouvoirs publics ont dĂ©cidĂ© de lisser les coĂ»ts d'approvisionnement. On ajoute ainsi chaque mois Ă  la formule un terme fixe positif pour les mois de juillet Ă  octobre dont les effets sont compensĂ©s par l’ajout d’un terme fixe nĂ©gatif sur les mois de novembre Ă  fĂ©vrier.

☑ Prix du gaz : les prĂ©visions pour 2020

Comme expliquĂ© prĂ©cĂ©demment, la pandĂ©mie de COVID-19 qui a affectĂ© la planĂšte de maniĂšre imprĂ©visible a eu des consĂ©quences sur le niveau de consommation de gaz en France : chute de la demande, production excĂ©dentaire, ce qui a naturellement tirĂ© les prix vers le bas. En revanche, le Gouvernement anticipe que les prix de marchĂ© du gaz en France et Europe remontent d’ici fin 2020, puisque la consommation de gaz des mĂ©nages va aller en augmentant au fur et Ă  mesure de l'avĂšnement de l'hiver. Il en rĂ©sulte ainsi une forte hausse des coĂ»ts d’approvisionnement d'Engie et des tarifs rĂ©glementĂ©s Ă  partir de l’automne. Un nouveau confinement aurait l'effet inverse.

De plus, la hausse de la TICGN (Taxe IntĂ©rieure de Consommation sur le Gaz Naturel) va avoir un impact sur le montant des factures de gaz. En effet, on estime que par rapport Ă  2017, la TICGN devrait augmenter de 172% d'ici 2022. Depuis la fin de son exonĂ©ration aux particuliers en 2014, la taxe aurait connu une augmentation de 1161,4%, passant de 1,27€ Ă  16,02€ par megawattheure. Il y a deux explications principales Ă  cette augmentation :

  • La rĂ©Ă©valuation du coĂ»t du chĂšque Ă©nergie, dont le montant moyen a augmentĂ© de 25% depuis 2019 ;
  • La hausse de la Contribution Climat-Energie, autrement dit la taxe carbone pour les Ă©nergies polluantes. FixĂ©e Ă  30,50€ par tonne de carbone Ă©mis en 2017, il est prĂ©vu de relever son niveau Ă  86,50€ en 2022

Enfin, le Gouvernement a annoncĂ© la fin de la fiscalitĂ© incitative en faveur de la consommation de gaz vert en France. Jusque-lĂ  exonĂ©rĂ© de la TICGN, c'est un coup dur pour le secteur du biomĂ©thane qui estime que cela redonne l'avantage aux combustibles et carburants d'origine fossile. De plus, cette mesure fait suite Ă  la baisse des tarifs de rachat du biomĂ©thane. Selon France BiomĂ©thane, il n'y a aujourd'hui plus d'intĂ©rĂȘt financier pour le consommateur Ă  choisir un fournisseur de gaz vert, et traduit une rĂ©duction du soutien de l’État aux Ă©nergies renouvelables.

📈 Evolution du prix du gaz en 2019

La hausse des TRV gaz se maintient en décembre 2019

La hausse des prix du gaz amorcée en novembre 2019 a continué au mois de décembre avec une augmentation moyenne de 0,6% sur le tarif réglementé de vente d'Engie par rapport au barÚme en vigueur. Cette augmentation s'est alors décomposée de la façon suivante :

  • +0,1% pour les consommateurs de gaz pour la cuisson uniquement (tarif Base)
  • +0,3% pour ceux qui utilisent le gaz pour un double usage (cuisson et eau chaude), soit le tarif B0 gĂ©nĂ©ralement
  • +0,6% pour tous les foyers pour qui le gaz est utilisĂ© pour alimenter le chauffage principal (tarif B1)
  • +0,7% pour les grosses consommations de gaz (tarif B2i), souvent associĂ©es Ă  des petites chaufferies

Ces taux représentent en fait le pourcentage d'évolution de la facture annuelle de gaz des clients (hors taxes). ConcrÚtement, le prix du kWh de gaz HT du tarif réglementé a augmenté de 3 centimes par kWh au 1er décembre 2019.

Les prix du gaz remontent en novembre 2019

En novembre 2019, le prix du gaz a subit une nouvelle hausse. En effet, au 1er novembre les tarifs rĂ©glementĂ©s ont augmentĂ© de 3% HT par rapport au barĂšme en vigueur depuis le 1er septembre 2019, suite aux recommandations de la CRE. Cela rĂ©sulte d’une hausse de 3€/MWh des coĂ»ts d’approvisionnement et d’une baisse de -1,4€/MWH du terme fixe de lissage visant Ă  lisser l’évolution mensuelle des tarifs jusqu’en FĂ©vrier 2020.

Les factures de gaz des consommateurs sont directement affectées par cette evolution du prix du gaz de la maniÚre suivante :

  • +0,8% pour les foyers au tarif Base (cuisson uniquement)
  • +1,8% pour les foyers au tarif B0 (cuisson et eau chaude)
  • +3,2% pour les foyers aux tarifs B1 et B2i.

Une Ă©volution des prix du gaz Ă  la baisse jusqu'en octobre 2019

En 2019, le contexte externe a Ă©tĂ© plutĂŽt favorable. Suite Ă  un hiver peu rigoureux en Chine et en Europe, la demande a donc diminuĂ©. Dans le mĂȘme temps, une production accrue de gaz naturel a entraĂźnĂ© une hausse de l'offre. Cela a donc fait baisser les prix mondiaux du gaz naturel.

Par ailleurs, la premiĂšre moitiĂ© de l’annĂ©e 2019 a Ă©tĂ© marquĂ©e par le mouvement social des gilets jaunes, qui contestait la hausse des prix de l’énergie et des prix du carburant. Le gouvernement a ainsi annoncĂ© des mesures concernant l’évolution du prix du gaz, notamment le gel du tarif rĂ©glementĂ© du gaz jusqu'en juin 2019, ainsi que le report de la hausse de la TICGN (Taxe IntĂ©rieure de Consommation sur le Gaz Naturel).

Pour mieux expliquer le lissage des tarifs rĂ©glementĂ©s initiĂ© par les pouvoirs publics, il permet concrĂštement de rĂ©partir l’augmentation du prix du gaz sur toute l’annĂ©e au lieu de la concentrer au moment de l’hiver.

Evolution du tarif réglementé du gaz en 2019
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
-1,9% -0,73% 0% -1,91% -0,60% -0,45% -6,7% -0,5% -0,9% -2,4% +3% +0,6%

💡 Evolution du prix du gaz au cours des derniĂšres annĂ©es

Il est Ă©galement intĂ©ressant de voir l’évolution prix du gaz sur 10 ans, ou mĂȘme plus. Le tableau ci-dessous montre en fait l’évolution du prix du gaz depuis l’ouverture du marché (lorsqu'Engie a perdu son monopole pour la fourniture du gaz).

Diminutions et augmentations du prix du gaz HT de 2005 Ă  2021
Année Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
2005 - - - - - - +4,1% - +2,8% - +13,7% -
2006 - - - - +5,8% - - - - - - -
2007 - - - - - - - - - - - -
2008 +4,3% - - +6,3% - - - +5,3% - - - -
2009 - - - -11,3% - - - - - - -
2010 - - - +9,7% - - +5,1% - - - - -
2011 - - - +5,2% - - +7,1% - - +3,2% - -
2012 +4,4% - - +1,5% - - +7,3% - - +0,8% - -
2013 -1,8% -0,5% -0,3% -0,6% - -0,6% +0,2% -0,5% -0,2% 0% +0,6% -0,1%
2014 +0,4% +0,2% -1,2% -2,1%* -0,8% -1,72% -0,1% -1,28% -0,43% +3,9% +2,31% -0,79%
2015 -0,6%* -1,27% -3,46% +0,58% -1,16% -0,56% -1,3% 0% +0,5% -1,4% -0,18% -1,26%
2016 -2%* -1,86% -3,22% -3,72% -0,61% 0% +0,4% +2% +0,4% -0,8% +1,6% +2,60%
2017 +2,30% -0,60% +2,60% -0,73% -3,30% 0% -3,50% -0,80% 0% +1,20% +2,58% +1%
2018 +2,3%* +1,3% -3% -1,1% +0,4% +2,1% +7,45% +0,2% +0,9% +3,25% +5,79% -2,4%
2019 -1,9% -0,73% 0% -1,91% -0,60% -0,45% -6,7% -0,5% -0,9% -2,4% +3% +0,6%
2020 -0,9% -3,3% -4,6% -4,4% -1,3% -2,8% -0,3% +1,3% +0,6% +4,7% +1,6% +2,4%
2021 +0,2% +3,5% +5,7% -4,1% +1,1% +4,4% +9,96% +5,3% +8,7% +12,6% 0% -

Voici les points Ă  retenir sur l’évolution prix gaz depuis 15 ans, selon le tableau ci-dessus :

  1. En 2010, le prix du gaz affiche une trĂšs forte hausse de 9,7%, suite Ă  l’acceptation par la CRE de l’augmentation du gaz par GDF Suez Ă  l’époque, suivant la formule de calcul qui lie les tarifs rĂ©glementĂ©s du gaz aux prix du pĂ©trole. Cela avait mis les consommateurs en colĂšre, surtout que les prix avaient baissĂ© de 11,3 % l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente ;
  2. Entre 2005 et 2012, les tarifs rĂ©glementĂ©s ont augmentĂ© en moyenne de 80 % pour les consommateurs particuliers. Cela Ă©tait aussi dĂ» au fait que le prix du gaz naturel Ă©tait encore trĂšs dĂ©pendant de celui du baril du pĂ©trole, et a souffert d’une situation oĂč les prix des hydrocarbures Ă©taient en hausse rĂ©guliĂšre, avec un prix du pĂ©trole qui dĂ©passait les 100$ en 2013 ;
  3. Entre 2013 et 2016, on remarque que les prix ont baissĂ© de 12 %, une baisse qui s’explique par l’effondrement du prix des matiĂšres premiĂšres sur les marchĂ©s de gros Ă  cause de la baisse de la demande globale, de la mise en exploitation des gaz et pĂ©troles de schistes, entre autres facteurs ;
  4. Les prix remontent en 2016 et continuent leur hausse en 2017 car les marchés de gros remontent grùce à des accords entre les puissances pétroliÚres et gaziÚres ;
  5. Le dĂ©but de 2018 enregistre des hausses consĂ©cutives (comme vu plus haut), ainsi qu’une augmentation importante de la taxe principale sur le gaz, la TICGN ;
  6. DĂ©but 2019, l’évolution du prix du gaz connaĂźt une nouvelle baisse grĂące aux mesures prises par le gouvernement Ă  la suite du mouvement des gilets jaunes ;
  7. Novembre 2019 : une nouvelle hausse est enregistrĂ©e Ă  cause de l’application de la formule tarifaire dĂ©finie le 27 juin 2019 par l’arrĂȘtĂ© relatif aux tarifs rĂ©glementĂ©s d’Engie.
  8. Pendant la premiÚre partie de 2020, les TRV connaissent une baisse importante grùce à la diminution des coûts d'approvisionnement ainsi qu'à la disparition du terme de lissage.
  9. En août 2020, une nouvelle tendance à la hausse se fait sentir sur les prix (+1,3%), notamment due à la reprise d'activité suite à la crise sanitaire du COVID-19. En effet, la production d'énergie ayant chuté pendant le confinement, il faut rattraper les pertes sur la deuxiÚme partie de l'année.
  10. En 2021, une tendance à la hausse se fait ressentir dÚs le mois de janvier. En mars, les prix augmentent considérablement (+5,7%), du fait de l'augmentation des coûts d'approvisionnement d'Engie, ainsi qu'à la disparation du terme de lissage au 1er mars 2021.
  11. Le deuxiÚme semestre 2021 est marqué par une hausse exceptionnelle du prix de l'énergie. Les augmentations successives de l'année placent les TRV a leur niveau le plus haut depuis janvier 2015.
  12. Au 1er novembre 2021, un bouclier tarifaire est mis en place par le gouvernement pour geler les tarifs réglementés et se prémunir contre les hausses du prix du gaz.

Comment passer Ă  une offre de marchĂ© ? Ne subissez plus les augmentations des TRV du gaz en changeant de fournisseur ! Contactez Selectra au ☎ 09 74 59 22 94 du lundi au vendredi de 7h Ă  21h, le samedi de 8h30 Ă  18h30 et le dimanche de 9h Ă  17h ou demandez un Rappel gratuit

📊 Une Ă©volution du prix du gaz pour les annĂ©es Ă  venir ?

agenda

Il n’est pas Ă©vident d’anticiper les hausses et baisses des prix du gaz naturel compte tenu des nombreux Ă©lĂ©ments qui permettent de les fixer et Ă©galement des diffĂ©rents contextes externes (contextes gĂ©opolitiques, lĂ©gislations environnementales, etc.). Par contre, comme vu plus haut, on peut dĂ©jĂ  anticiper une hausse de la TICGN de 172,4% d’ici 2022 et cela influence directement l’évolution du prix du gaz naturel TTC.

Sur le long terme, l’Agence Internationale de l’Energie prĂ©voit une augmentation de la demande mondiale de gaz naturel de 41% entre 2007 et 2030. L’AIE assure que les ressources mondiales de gaz naturel devraient suffire pour satisfaire cette augmentation, mais les coĂ»ts pourraient augmenter au fur et Ă  mesure qu’on exploite du gaz plus difficile d’accĂšs.

Il est prĂ©dit que la moitiĂ© des capacitĂ©s de production mondiale pourrait ĂȘtre remplacĂ©e d’ici 2030 en raison de l’épuisement des gisements. A savoir que dĂ©jĂ  Ă  ce jour, 45% des ressources mondiales de gaz provient de sources de gaz non-conventionnelles.

🔍 Quid de l’évolution du prix du gaz naturel chez les fournisseurs alternatifs ?

Les fournisseurs alternatifs sont ceux qui proposent des offres de gaz naturel Ă  des tarifs qui ne sont pas rĂ©glementĂ©s, et qui sont d’ailleurs bien souvent infĂ©rieurs aux tarifs fixĂ©s par les pouvoirs publics. Pour comprendre l’évolution du prix du gaz pour ces prestataires, il faut savoir qu’ils opĂšrent de deux maniĂšres bien distinctes :

  1. Ils suivent l’évolution des tarifs rĂ©glementĂ©s et proposent un pourcentage de rĂ©duction sur le prix du kWh HT. Cela signifie que si les tarifs rĂ©glementĂ©s baissent, leurs prix baissent Ă©galement, et si ces derniers sont en hausse, alors ils augmentent Ă©galement leurs prix, mais toujours en les gardant moins chers de X% ;
  2. Ils appliquent des tarifs liĂ©s Ă  leurs coĂ»ts rĂ©els et opĂšrent de la mĂȘme maniĂšre qu'Engie (offres de marchĂ©), Ă  la diffĂ©rence qu’ils n’ont pas Ă  suivre la formule tarifaire de la CRE car leurs coĂ»ts d’approvisionnement ne sont pas rĂ©glementĂ©s. Avec ce systĂšme, les prestataires changent en gĂ©nĂ©ral leur grille tarifaire tous les mois.

đŸ”„ Comprendre l’évolution du prix du gaz

augmentation des prix

Il est intĂ©ressant de comprendre pourquoi le prix du gaz Ă©volue, et surtout pourquoi il continuera d’évoluer dans les annĂ©es Ă  venir. Pour bien expliquer l’évolution du prix du gaz, il faut d’abord se demander comment le prix du gaz est fixĂ©.

En fait, le prix du gaz au tarif rĂ©glementĂ© est fixĂ© par la Commission de RĂ©gulation de l’Energie (CRE). Une fois par an, les ministĂšres de la Transition Ecologique Solidaire et de l’Economie et des Finances publient un arrĂȘtĂ© tarifaire qui reflĂšte l’évolution des coĂ»ts d’approvisionnement et des coĂ»ts de non approvisionnement, qui constituent les prix du gaz.

Si ceux-lĂ  Ă©voluent, alors c’est tout naturellement que le prix du gaz voit aussi une hausse ou une baisse. Par ailleurs, de nombreux facteurs externes peuvent aussi influencer cette Ă©volution du prix du gaz.

Influence des coĂ»ts d’approvisionnement sur l’évolution prix gaz

Les coĂ»ts d’approvisionnement reprĂ©sentent les frais qui couvrent l’extraction du gaz et son acheminement jusque sur le territoire français. Ils reprĂ©sentent environ 40% de la facture de gaz au tarif rĂ©glementĂ©. En fait, ces coĂ»ts sont rĂ©glementĂ©s uniquement pour le fournisseur historique, Engie (ex GDF), mais sont diffĂ©rents pour les fournisseurs alternatifs de gaz, et c’est d’ailleurs sur ces coĂ»ts que ces derniers ont une marge de manoeuvre pour proposer des prix plus bas.

Influence des coĂ»ts hors approvisionnement sur l’évolution du prix du gaz

Les coĂ»ts hors approvisionnement, quant Ă  eux, sont les mĂȘmes pour tous les fournisseurs, historiques et alternatifs. Ils Ă©voluent tous les ans et regroupent plusieurs Ă©lĂ©ments :

  • Les frais de distribution du gaz naturel (environ 24%), par le gestionnaire de rĂ©seau GRDF ;
  • Les frais de transport (environ 6%) ;
  • Les frais de stockage (environ 4%), par des entreprises privĂ©es comme Storengy.

Hausse des taxes sur le gaz naturel

calculatrice

Un autre Ă©lĂ©ment qui compose le prix du gaz et qui peut influencer l’évolution tarif gaz est la taxe sur cette Ă©nergie. Il existe en France plusieurs taxes qui s’ajoutent aux factures de gaz des consommateurs. Ensemble, ces taxes reprĂ©sentent environ 20% de la facture :

  • La Taxe sur la valeur ajoutĂ©e ou TVA ;
  • La Contribution Tarifaire d’Acheminement ou CTA qui finance le systĂšme de retraite des personnels qui relĂšvent de l’industrie Ă©lectrique gaziniĂšre ;
  • La Taxe intĂ©rieure de consommation sur le gaz naturel ou TICGN, qui est une taxe douaniĂšre servant par exemple Ă  financer le dĂ©veloppement de la filiĂšre biomĂ©thane (ou biogaz).

La TICGN influence directement l’évolution du prix du gaz TTC, et depuis 2014, elle a augmentĂ© de plus de 700%. Cette hausse va aussi perdurer, selon les donnĂ©es du tableau ci-dessous.

Hausse de la TICGN sur le prix du gaz depuis 2014
Année 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
Montant TICGN (/MWh) 1,27€ 2,64€ 4,34€ 5,88€ 8,45€ 10,34€* 12,24€ 14,13€ 16,02€
Evolution par rapport à année précédente - +107,9% +64,4% +35,5% +43,7% +22,4%* +18,4% +15,4% +13,4%
Evolution depuis 2014 - +107,9% +241,7% +363% +565,4% +714%* +863,8% +1012,6% +1161,4%

* : Augmentation de la TICGN 2019 suspendue et maintenue au niveau 2018, mesure prise par le gouvernement au 1er janvier 2019.

Autres Ă©lĂ©ments qui influencent l’évolution du prix du gaz

L’évolution du prix du gaz naturel n’est pas seulement influencĂ©e par les coĂ»ts portĂ©s par les fournisseurs. En fait, d’autres facteurs peuvent causer une hausse ou une baisse des tarifs :

  • MĂȘme si la CRE publie les nouveaux tarifs rĂ©glementĂ©s une fois par an, le fournisseur historique Engie peut demander une rĂ©vision de ses grilles tarifaires au maximum une fois par mois en faisant appel Ă  la CRE, au moins 20 jours avant l’application de la modification ;
  • Les prix du pĂ©trole influencent aussi beaucoup l’évolution du prix du gaz. Historiquement, les tarifs du gaz sont plus ou moins indexĂ©s sur ceux du pĂ©trole, c’est-Ă -dire que si les cours du pĂ©trole baissent, cela entraĂźne Ă©galement une baisse des prix du gaz. Pareil en cas de hausse. Seulement, le marchĂ© du gaz naturel est devenu progressivement plus fluide, grĂące Ă  la baisse des coĂ»ts de liquĂ©faction du gaz naturel qui a contribuĂ© Ă  faciliter son transport maritime. Mais mĂȘme si cette corrĂ©lation s’est estompĂ©e, les tarifs de pĂ©trole reprĂ©sentent encore 20% du prix d’approvisionnement, ce qui explique que la baisse du prix du pĂ©trole contribue encore Ă  faire baisser les tarifs rĂ©glementĂ©s de vente.

Variation et Ă©volution du prix du gaz par foyer

zones tarifaires du gaz

Un autre point Ă  comprendre sur les prix du gaz est qu’ils ne sont pas les mĂȘmes pour tous les foyers, mĂȘme ceux qui ont le mĂȘme fournisseur de gaz. D'abord, il existe ce qu’on appelle les zones tarifaires, dĂ©finies selon la localisation de chaque logement.

Et cela peut mĂȘme ĂȘtre encore plus complexe, car tous les fournisseurs n’utilisent pas les zones tarifaires gaz du gestionnaire GRDF. EDF par exemple a dĂ©fini ses propres zones tarifaires pour le prix du gaz.

Ensuite, il existe différents tarifs (tarif Base, B1, B0, etc.) définis selon la classe de consommation du logement :

  • Le tarif Base pour les personnes consommant moins de 1 000 kWh par an et qui utilise le gaz pour la cuisson uniquement ;
  • Le tarif B0 pour les personnes qui consomment entre 1 000 kWh et 6 000 kWh par an et utilisent le gaz pour la cuisson et l’eau chaude ;
  • Le tarif B1 pour les foyers qui utilisent entre 6 000 kWh et 30 000 kWh par an et qui ont gĂ©nĂ©ralement besoin du gaz pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire et la cuisson ;
  • Le tarif B2i pour les gros consommateurs Ă  partir de 30 000 kWh par an, par exemple ceux qui utilisent le gaz pour chauffer des superficies de plus de 200m2.

Enfin, en plus du prix du kWh de gaz qui permet de facturer la consommation, chaque client paie un abonnement au gaz, dont les prix diffĂšrent Ă©galement selon les fournisseurs.

Quel est le prix du gaz pour mon logement ?Pour connaĂźtre le prix du gaz pour chez soi, il est conseillĂ© de faire des simulations chez le ou les fournisseur(s) de son choix. Pour aller plus vite, il est aussi possible d'appeler le comparateur Selectra au ☎ 09 74 59 22 94 ou de demander un rappel gratuit.

❌ Comment Ă©viter les hausses ou rĂ©duire sa facture de gaz ?

Pour ceux qui veulent Ă©viter l’évolution du prix du gaz et avoir plus de sĂ©rĂ©nitĂ© pendant la durĂ©e de leur contrat, ils peuvent opter pour une offre de gaz Ă  prix fixe, c’est-Ă -dire que le prix du kWh restera bloquĂ© peu importe les hausses ou baisses des prix sur le marchĂ©. La grande majoritĂ© des fournisseurs de gaz naturel proposent cette option de gaz Ă  prix fixe, pour une durĂ©e variant de 1 Ă  3 ans.

SĂ©lection d’offres de gaz Ă  prix fixe en novembre 2021
Fournisseur Nom de l’offre Prix et caractĂ©ristiques
Logo Antargaz
☎ 09 87 67 55 11
Rappel gratuit
SereniPack
  • --% sur le prix du kWh HT par rapport aux Tarif RĂ©glementĂ©
  • Prix fixe pendant 2 ans et 1 mois d'abonnement offert
ekWateur
☎ 09 87 67 16 74
Rappel Gratuit
Offre de gaz
  • Prix du kWh HT fixe pendant 1 an
  • Gaz compensĂ© carbone Ă  5% ou 100%
engie
☎ 09 74 59 41 96
Rappel gratuit
Gaz Ajust 3 ans
  • Prix du kWh HT bloquĂ© pendant 3 ans
  • RĂ©visable Ă  la baisse chaque annĂ©e en cas de baisse du Tarif RĂ©glementĂ©
eni
☎ 09 74 59 47 02
Rappel gratuit
Astucio Eco gaz
  • Prix du kWh HT fixe pendant 3 ans
  • RĂ©visable Ă  la baisse chaque annĂ©e en cas de baisse du Tarif RĂ©glementĂ©

Référencement gratuit, fournisseurs classés par ordre alphabétique. Réductions calculées par rapport aux tarifs réglementés du gaz d'Engie.

Il faut cependant noter que le prix de l’abonnement mensuel du gaz peut lui Ă©voluer en fonction des tarifs rĂ©glementĂ©s, et le montant des taxes peut Ă©galement Ă©voluer.

Enfin, il existe des moyens de réduire sa facture de gaz pour tenter de compenser les éventuelles hausses :

  • Utiliser un comparateur des fournisseurs de gaz : le gros avantage d’un contrat gaz naturel est qu’il est sans engagement. Un consommateur peut donc changer de fournisseur dĂšs qu’il le souhaite et autant de fois qu’il le souhaite, sans prĂ©avis et sans aucun frais. Pour s’assurer de souscrire l’offre la moins chĂšre ou la plus adaptĂ©e, il est conseillĂ© de comparer les fournisseurs et leurs diffĂ©rentes offres, par exemple en appelant Selectra au ☎ 09 74 59 22 94 ;
  • Choisir une offre duale gaz ET Ă©lectricitĂ© : en gĂ©nĂ©ral les fournisseurs de gaz naturel et d'Ă©lectricitĂ© permettent aux clients de souscrire aux deux contrats d’énergie et proposent en Ă©change des tarifs et services avantageux (-10% sur l'abonnement d'Ă©lectricitĂ© avec Eni par exemple).
Mis Ă  jour le
Notre plateforme téléphonique est actuellement fermée
demenagement

Selectra recommande Mega Energie
Profitez d'une remise de -% sur le prix du kWh

OU Je souscris