Vous êtes ici

Gazpar, le compteur communicant de gaz GRDF : quelles nouveautés ?

INFO SOUSCRIPTION GAZ NATUREL
09 74 59 22 94 (Selectra -  ).
Me faire rappeler gratuitement.

Le secteur du gaz naturel s'apprête à connaître une petite révolution avec l'arrivée des compteurs Gazpar. A l'image des compteurs intelligents Linky, les compteurs Gazpar seront communicants, c'est-à-dire qu'ils transmettront les informations de consommation à distance au gestionnaire de réseau. Avec cette nouvelle génération de compteurs, vous serez enfin dispensés des relevés de gaz. Mais Gazpar, c'est aussi plus que ça...

Un chantier massif, mené à un rythme soutenu

Le déploiement des 11 millions de compteurs Gazpar démarre cette année en 2015, avec une phase "pilote". 150 000 compteurs seront installés dans un total de 24 communes de Bretagne, d’Île-de-France, de Normandie et de Rhône-Alpes.

Le calendrier s'accélère en 2016, où le rythme de déploiement des compteurs passera à 5 000 en moyenne par jour, jusqu'en 2022, date de fin de l'opération. Une "prouesse", comme l'a souligné Sandra Lagumina, directrice générale de GRDF.

Physionomie et fonctionnement du compteur

compteur gazpar

Le compteur Gazpar se distingue des compteurs actuels par son aspect plus moderne d'un jaune très voyant. Il arbore toutefois le même cadran électromécanique que les compteurs actuels : celui-ci indique l'index de consommation de gaz en mètres-cubes depuis l'installation du compteur.

Sur les compteurs actuels, ce cadran sert à pratiquer une relève de l'index, permettant ainsi d'en déduire la consommation de gaz en mètres-cubes depuis le dernier relevé. Le compteur Gazpar abolit le besoin d'effectuer des relevés, car il est doté d'un système radio qui leur permet de faire remonter les informations de consommation à GRDF. Deux fois par jour, le compteur Gazpar transmet les informations en émettant une séquence d'ondes radio dont la puissance et la durée correspondent, selon le gestionnaire de réseau, au signal d'un simple portail électrique. Les ondes émises par le compteur sont réceptionnées dans un rayon de 5 kilomètres par un appareil appelé "concentrateur", placé sur un toit d'immeuble. Cet appareil transmet les informations collectées au centre de supervision de GRDF, via une connexion internet satellite ou filaire.

Tout le processus étant automatisé, les habitants n'ont donc aucune attention à apporter au compteur proprement dit.

Ce que Gazpar va changer pour les clients de gaz naturel

Si vous faites partie des 11 millions de foyers abonnés au gaz naturel, Gazpar remplacera bientôt votre compteur actuel, et vous n'avez aucun recours contre ça ! Heureusement, même si la couleur jaune canari ne vous convient pas, il y a des chances que vous ne remarquerez pas la différence au quotidien dans votre habitation. Le compteur de gaz se trouve en effet à la limite entre le réseau de distribution et l'installation domestique de gaz naturel : soit à l'intérieur de votre domicile (dans un placard, dans le garage...), soit à l'extérieur, dans un boîtier marqué du logo de GRDF. Dans tous les cas, le nouveau compteur ne devrait pas être plus visible que le précédent.

En terme de services au consommateur, le compteur Gazpar présente cependant plusieurs avancées majeures.

 Facturation sur la consommation réelle

L'envoi automatisé de l'index de consommation permettra de mettre fin aux estimations, permettant ainsi à chaque fournisseur de facturer le niveau exact de consommation. Ceci est un progrès en soi, car il permettra désormais d'éviter les litiges sur la facture entre clients et fournisseurs.

Aujourd'hui, certains fournisseurs de gaz (tels que eni et Direct Energie) proposent à leurs clients de pratiquer une auto-relève de leur compteur dans le cadre d'une régularisation bimensuelle de la facture. L'auto-relève reste cependant une tâche fastidieuse, que le compteur Gazpar permettra d'abolir complètement.

 Moins d'interventions de GRDF sur le compteur

A l'heure actuelle, GRDF doit mandater un technicien une à deux fois par an à votre domicile afin d'effectuer une relève de compteur obligatoire. Une opération qui nécessite la présence d'un habitant de la maison, sur des plages de temps annoncées souvent très larges... Au même titre que la relève de compteur, plusieurs opérations peuvent nécessiter aujourd'hui le déplacement d'un technicien, et donc la présence d'un habitant dans la maison. Avec Gazpar, de nombreuses opérations de maintenance pourront être réalisées à distance, ce qui permettra au compteur Gazpar de "se faire oublier".

 Des informations de consommation plus précises

Avec Gazpar, les clients de gaz recevront chaque mois le détail de leur consommation, avec la possibilité d'obtenir sur demande un relevé horaire du niveau de consommation. Le compteur profitera surtout d'une plateforme en ligne dédiée, qui permettra aux clients de suivre l'évolution de leur consommation au fil du temps. Le consommateur averti pourra par exemple choisir de réduire son chauffage de 1 degré, activant ainsi des économies substantielles qui apparaîtront directement sur l'espace en ligne. Un feedback appréciable et une bonne incitation à réaliser des économies d'énergie ! Selon GRDF, les services en ligne proposés par Gazpar devraient permettre une réduction moyenne de la consommation de gaz des ménages de 1,5%.

 Un compteur "inoffensif" pour le client

Le compteur connecté Linky avait suscité des polémiques lors du lancement du projet, au motif que la transmission en temps réel des informations sur la consommation d'électricité du logement présente un potentiel de dérives commerciales ou policières. Gazpar a échappé à ces polémiques, parce que la consommation de gaz représente une mesure plutôt générale de l'activité dans une maison.

Par ailleurs, contrairement à Linky, Gazpar ne permettra pas au gestionnaire de réseau de couper l'arrivée de gaz à distance en cas d'impayé.

Ce qu'il va changer pour GRDF

Le gestionnaire du réseau de distribution de gaz, GRDF, trouve également son compte dans le déploiement des nouveaux compteurs. En premier lieu, il entraînera d'importante économies de personnels, puisque le compteur Gazpar ne nécessite aucune relève d'index. La directrice générale de GRDF, Sandra Lagumina, a cependant souligné qu'"il n'y aura pas d'impact sur l'emploi, même si cela changera fondamentalement notre mode de travail".

Gazpar représentera aussi une avancée importante dans la maîtrise des flux de gaz, en permettant une meilleure appréciation de la demande en gaz. Les réseaux de gaz ont néanmoins toujours été plus facile à gérer que les réseaux d'électricité, en partie parce que le gaz naturel est une énergie facilement stockable. Gazpar s'insère dans une logique qui tend à la mise en place des smart grids du gaz - à l'image des smart grids de l'électricité - qui auront notamment vocation à faciliter l'injection sur le réseau de gaz d'origine renouvelable (le biométhane).

Combien cela va-t-il coûter au consommateur ?

Selon les prévisions du gestionnaire de réseau, entre 2015 et 2022, le déploiement des nouveaux compteurs représentera un investissement de 1,1 milliard d'euros, soit un coût unitaire total de 100 euros par appareil. Le financement de l'opération se fera par une (petite) augmentation de la facture de gaz, puisque les tarifs réglementés du gaz devraient être impactés de 2 euros par an sur cette période. La hausse passera par une augmentation des tarifs ATRD, qui financent l'accès aux réseaux de distribution de GRDF et des entreprises locales de distribution de gaz naturel.

Si les estimations de GRDF sont correctes et que Gazpar permet effectivement aux clients de gaz de réduire leur facture, ce surcoût pourrait bien être compensé aisément.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus