Vous êtes ici

Faut-il choisir le chauffage collectif ou individuel ?

chauffage collectif ou chauffage individuel

Chauffage collectif ou individuel, l’un comme l’autre possède ses avantages et ses inconvénients. Pourtant, et parce que le chauffage est l’un des postes de dépenses les plus importants des ménages, quand vient le moment de choisir, mieux vaut les connaître sur le bout des doigts.

Sommaire :

  1. Choisir le chauffage individuel pour sa souplesse d’utilisation
  2. Choisir le chauffage collectif pour mutualiser les dépenses
  3. Chauffage collectif ou individuel, comment choisir ?
  4. Économiser sur sa facture d’énergie


Choisir le chauffage individuel pour sa souplesse d’utilisation

Le chauffage individuel gaz comme le chauffage individuel électrique, mais aussi la chaudière fioul pour particulier, offre une grande liberté d’utilisation. Il s’agit d’ailleurs de son principal avantage.

Chaque particulier peut ainsi opter pour son mode de chauffage favori (fioul, gaz, électricité, etc), pour l’installation qui lui convient le plus (radiateurs, chaudière, etc) et même pour le fournisseur d’énergie de son choix.

Également, la date de mise en service du chauffage individuel électrique ou du chauffage individuel au gaz est entièrement laissée à sa convenance, offrant même la possibilité de le laisser éteint en cas d’hiver particulièrement doux ou d’absence prolongée du domicile.

Enfin, la température de chauffe et donc la consommation de combustible sont, elles aussi, modulables en fonction de la météo, des besoins de la famille ou de son budget.

À noter que les particuliers qui optent pour un système de chauffage individuel gaz ou électrique, disposent également de la possibilité de sélectionner leur mode de production d’eau chaude.

Le thermostat intelligent

Équipé d’un thermostat intelligent, le chauffage individuel au gaz devient encore plus performant.

Connecté, celui-ci permet de régler très précisément la température d’une habitation de jour comme de nuit grâce à la programmation et au déclenchement automatiques. Ces fonctions sont disponibles que le foyer dispose d’un chauffage au gaz individuel ou fonctionnant à l’aide d’un autre combustible.

Le chauffage individuel, coûteux en temps et en entretien

Toutefois cette flexibilité d’utilisation possède deux inconvénients principaux qu’il est important de prendre en compte.

En premier lieu les coûts d’installation et de maintenance sont élevés.

Qu’il s’agisse de faire installer un système de chauffage individuel au gaz ou un circuit de chauffage individuel électrique, le prix des équipements reste généralement conséquent, alors que le particulier doit en assumer la charge seul.

À ces frais viennent s’ajouter les coûts de fonctionnement (dépenses en combustible) et ceux de maintenance. Un entretien de l’installation doit en effet être obligatoirement réalisé au moins une fois par an.

Choisir le chauffage collectif pour mutualiser les dépenses

À l’inverse, le chauffage collectif au gaz permet de mutualiser les dépenses depuis l’installation des équipements, jusqu’à leur entretien. C’est le cas notamment pour les immeubles d’habitation qui contiennent plusieurs logements.

Les promoteurs et les particuliers interrogés sur leur choix du chauffage collectif gaz soulignent différents atouts :

  • Mutualisation des coûts d’installation ;
  • Répartition des frais d’entretien ;
  • Avantage financier sur le prix des combustibles du fait du volume commandé ;
  • Absence d’entretien pour les particuliers ;
  • Gain de place dans les logements grâce à une installation centralisée ;
  • Pollution de l’habitat réduite.

Pour le chauffage collectif au gaz, mais pas uniquement, l’installation de têtes thermostatiques intelligentes, permet de gérer la température souhaitée non plus pour l’habitat dans son ensemble, mais pièce par pièce.

Grâce à différents modes pré-enregistrés et à une programmation possible en fonction de différentes plages horaires, ce type de dispositifs connectés et contrôlables à distance, permettent de réaliser des économies de chauffage tout en profitant d’un confort agréable.

S’équiper d’un chauffage collectif et s’adapter aux contraintes

C’est tout le problème d’un système de chauffage collectif gaz ou électricité, il comporte un certain nombre de contraintes plus ou moins faciles à supporter au quotidien.

Tout d’abord le particulier n’allume ni n’éteint son chauffage quand il le souhaite. Les dates de mise en service et de mise hors service sont imposées par le syndicat et l’entreprise qui gère l’entretien du système de chauffage collectif.

Il est également plus difficile de maîtriser ses dépenses énergétiques, bien que de nouveaux dispositifs de régulation intelligente pour chauffage collectif au gaz existent. De la même façon, les économies financières sont plus rares et surtout moins probantes, même en cas de diminution de la température dans l’habitation ou de travaux d’isolation.

Chauffage collectif ou individuel, comment choisir ?

Pour bien choisir son chauffage collectif ou individuel, il est donc important de prendre en compte tous les paramètres qui s’y rapportent ; surface du logement, attentes en matière de confort, budget, situation géographique, optimisation de l’installation, nature du combustible…

Le chauffage au gaz individuel fonctionne à l’aide d’une chaudière alimentée par une citerne ou par le gaz naturel, tandis que le chauffage individuel électrique s’appuie sur le circuit électrique de la maison.

Plus adaptés aux maisons individuelles, récentes et isolées, les systèmes de chauffage individuels, grâce à leur souplesse et à un entretien régulier, offrent une multitude d’options de contrôle et un confort sans pareil.

Le chauffage collectif gaz utilise quant à lui une ou plusieurs chaudières généralement situées au sous-sol de l’immeuble. Plus simple à utiliser et sans action obligatoire de maintenance pour le particulier, il est généralement moins coûteux à l’année, mais aussi moins paramétrable.

Économiser sur sa facture d’énergie

Chauffage collectif ou individuel, tous deux rendent possibles les économies d’énergie, plusieurs leviers existent pour cela.

Investir dans une bonne isolation, notamment de la toiture permet de réaliser des économies durables. De même, il est utile de vérifier que les portes et les fenêtres soient bien hermétiques.

De son côté, le thermostat intelligent permet de réguler et de maîtriser plus facilement la température d’une habitation, généralement au demi-degré près et ce qu’elle soit équipée d’un chauffage individuel électrique, d’un chauffage individuel gaz ou d’un chauffage collectif au gaz.

Des têtes thermostatiques intelligentes peuvent également être ajoutées sur chaque radiateur en chauffage collectif ou individuel. Elles permettent de visualiser en temps réel la température de chaque pièce, mais aussi de la contrôler manuellement ou à distance.

Afin d’allier confort et économie, une température de 17 °C est d’ailleurs recommandée dans les chambres, tandis que les pièces à vivre peuvent atteindre 19 °C.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus