Vous êtes ici

Comment bien régler son chauffe eau électrique et économiser ?

Le gaz naturel  % moins cher qu'au tarif réglementéEconomisez  % sur le prix des consommations de gaz HT en comparant les fournisseurs.
09 74 59 22 94  
Rappel immédiat et gratuit


Réglage ballon eau chaude électrique

Si l’approvisionnement de votre foyer en eau chaude passe par l’utilisation d’un ballon électrique, voici quelques conseils qui vous permettront de réduire la facture d’énergie liée à ce dernier. 

Comment fonctionne votre ballon d’eau chaude ?

Votre ballon d’eau chaude ressemble à une grande cuve blanche sans mystère..., mais qu’y a-t-il dedans ? 

Le ballon d’eau chaude fait un double travail de chauffage et de stockage. La partie chauffage de l’eau est assurée par une résistance électrique immergée placée au fond de la cuve, soit le principe de votre bouilloire électrique.

La partie stockage est assurée par la cuve elle-même, entourée d’une mousse isolante qui assure le maintien de la température de l’eau pendant plusieurs jours, même après l’extinction du chauffe-eau, soit le même principe que votre bouteille thermos.

Lorsque l’on tire de l’eau chaude pour la vaisselle, la douche ou autre, la cuve est automatiquement remplie par de l’eau froide qui entre par le bas du chauffe-eau, directement au niveau de la résistance. 

Selon le modèle de ballon que vous avez choisi, la résistance immergée pourra être de plus ou moins bonne qualité, ce qui aura des conséquences sur la performance générale du ballon et notamment la vitesse de chauffe. 

Et puisqu’il n’y a pas de petites économies, pensez l’emplacement du chauffe-eau avec votre technicien lors de l’installation, de façon à réduire au maximum la longueur des canalisations externes pour limiter les déperditions de chaleur et le temps d’attente au robinet. 

Les différents types de résistance

Il existe 3 types de résistance :

  1. La résistance Thermoplongée (ou blindée), la même que dans votre bouilloire. C’est la solution la moins onéreuse à l’achat. Elle offre un bon rapport qualité/prix sur du moyen terme car elle permet une puissance de chauffe élevée pour un prix abordable. Dans ce système le tube en cuivre ou en acier inoxydable est directement en contact avec l’eau, si l’eau est calcaire, la résistance va donc s’encrasser au bout d’un moment et être moins performante. Pour la changer il faut vider toute la cuve du ballon.
  2. La résistance Stéatite. Vous préférerez cette solution si l’eau de votre habitation est particulièrement dure et risque d’encrasser rapidement la résistance. Les cylindres en céramique chauffants sont protégés par un fourreau qui évite un contact à l’eau direct, et donc les dépôts de calcaire importants. Autre point positif, grâce à son fourreau la résistance peut être remplacée ou réparée sans avoir besoin de vidanger toute la cuve.
  3. La résistance Thermo-gainée (ou Drytech). Elle combine le rendement d’une résistance blindée et les avantages d’une résistance stéatite. Mais elle représente un coût d’achat également plus élevé. 

Qu’est ce que le V40 ?

Outre le système de chauffe, vous choisirez aussi votre ballon en fonction de sa capacité : 50L, 100L, 200L selon vos besoins et le nombre de personnes qui composent votre foyer.

A capacité égale, un indice de performance vous aidera au moment du choix : le V40

En effet, l’eau chaude stockée dans le ballon n’est pas ou peu utilisée en l’état, l’eau chaude sanitaire que vous consommez est composée d’un mélange entre l’eau très chaude du chauffe-eau et l’eau froide du réseau. Le V40, soit le volume d’eau chaude mitigée à 40°, est un coefficient essentiel dans le choix d’un chauffe-eau. Plus votre chauffe-eau sera performant (isolation renforcée de la cuve, résistance de qualité supérieure), plus son indice V40 sera élevé. Par exemple un chauffe-eau de 200L avec un indice V40 de 1,75 pourra produire 1,75 fois son volume d’eau chaude mitigée à 40°, soit 350L.

Un chauffe-eau moins performant, avec un indice de 1,25 ne produira que 250L d’eau à 40°.

Donc à capacité équivalente du volume du ballon, le volume final d’eau sanitaire fournie à 40° dépend avant tout des performances et de la qualité de votre chauffe-eau.

Une fois que vous avez le bon ballon d’eau chaude, vous pouvez encore réaliser des économies sur les réglages de consommation.

Maîtriser la facture liée à la consommation énergétique de son chauffe-eau

Plusieurs actions directes vous permettent de contrôler la consommation énergétique de votre chauffe-eau, sans pour autant baisser vos exigences en matière de confort.

Bien régler le thermostat

Quelle température pour le chauffe-eau ?

La température idéale pour votre chauffe-eau

Première action simple permettant de limiter une dépense énergétique, et budgétaire, superflue : régler le thermostat du ballon d’eau à la température adéquate.

Commencez par toucher la surface externe de votre cuve, si elle est chaude, il est probable que votre eau soit inutilement surchauffée, entraînant une consommation énergétique superflue.

Comme nous l’avons vu avec le V40, votre eau chaude est mélangée à de l’eau froide pour l’utilisation sanitaire courante. Il n’est donc pas nécessaire de chauffer l’eau à 65° ou 70°, ce qui consomme beaucoup d’énergie, pour ensuite la refroidir.

La plupart des fournisseurs de ballons d’eau chaude règlent pas défaut le thermostat du chauffe-eau autour de 60°, cependant vous pouvez descendre le thermostat jusqu’à 50°C si vous souhaitez réduire la consommation d’énergie.

Ne baissez jamais la température du ballon à moins de 50°, cela favoriserait l’apparition de bactéries, comme celle de la légionellose, qui se développe dans les eaux entre 20° et 40° riches en fer, en zinc et en aluminium.

Les boutons de réglage du chauffe-eau

Utilisez les boutons de réglage de votre chauffe-eau, après avoir lu le mode d'emploi

Si votre ballon est resté éteint pendant un certain temps (retour de vacances, etc.), pensez à monter le thermostat jusqu’à 70° pendant quelques heures (6 à 8h maximum pour chauffer un grand ballon) de façon à tuer ce développement bactérien.

Pour ajuster votre thermostat, les molettes de réglage sont généralement accessibles à l’extérieur du chauffe-eau. Il peut arriver que ces molettes se situent sous un capot de sécurité qu’il faut alors démonter. Dans ce cas, pensez à éteindre votre chauffe-eau avant d’effectuer cette manipulation (sur le disjoncteur, placez le fusible en position 0). En cas de doute, consultez le manuel d’utilisation de votre installation. 

Faire fonctionner son chauffe-eau en heures creuses

Le chauffage de l’eau sanitaire représente un poste important de votre facture énergétique globale. Une famille de 4 personnes consomme en moyenne de 120 à 200 m3 d’eau sanitaire par an. Il faut compter en moyenne 32 kWh pour chauffer un m3 d’eau (ce chiffre peut varier énormément en fonction des éléments évoqués plus haut, des capacités et des réglages du ballon), soit une dépense de 4,9 euros pour une chauffe en heures pleines (tarifs réglementés d’EDF de mai 2017). La dépense annuelle pour une famille de 4 personnes pour la chauffe de son eau sanitaire représente donc un pôle financier d’environ 940 euros, juste pour la chauffe, sans le prix de l’eau.  

Si, comme un peu moins de la moitié des foyers français, vous disposez d’un compteur électrique en option double tarif (aussi dite "heures creuses"), vous pouvez agir sur le prix du kWh en activant le ballon d’eau chaude seulement lors des heures creuses.. Si le prix du kWh est un peu plus élevé pendant 16h, il est en revanche nettement moins cher pendant les huit heures restantes, soit les fameuses “heures creuses”. C’est donc pendant ces heures que le consommateur va choisir de faire chauffer son eau chaude, mais également de faire tourner son sèche linge ou son lave-vaisselle. Les appareils programmables deviennent alors bien utiles.

Les plages d’heures creuses sont déterminées localement par le gestionnaire de réseau. La plupart du temps elles concernent les heures nocturnes, entre 22h et 6h environ et parfois le début d’après-midi, soit les périodes où la demande d’électricité sur le réseau est moins élevée. Pour connaître les heures creuses sur votre commune, consultez le site Observatoires.net.

Aujourd'hui 12,4 millions de particuliers et 582 000 professionnels sont équipés d’un compteur “Heures pleines/Heures creuses” avec le tarif réglementé d’EDF, soit 43% de tous les compteurs HPHC.

Installer un contacteur Jour/Nuit

Afin d’utiliser au mieux votre tarif en heures creuses, vous devez installer sur votre tableau électrique un dispositif qui vous permet de commander automatiquement la mise en service des appareils électriques. C’est le contacteur Jour/Nuit (qui est en réalité un contacteur Heures pleines/heures creuses).

Ce contacteur comporte 3 positions :

  • I = marche forcée. Le ballon d’eau chaude fonctionne alors en continu, sans distinction d’heures pleines ou creuses. Vous pouvez utiliser cette fonction lorsque vos besoins vont dépasser votre consommation habituelle, par exemple si vous avez plusieurs invités à la maison. Soyez attentif lors de l’achat, car certains contacteurs Jour/Nuit ne proposent pas cette position.
  • Auto = heures creuses. L’activité du ballon sera interrompue pendant les heures pleines, il ne fonctionne que sur les plages d’heures creuses.
  • 0 = alimentation coupée. Le ballon n’est plus alimenté du tout en électricité. Cette fonction vous permet une petite économie si vous partez plusieurs jours, ou semaines.

Si vous voulez tout savoir pour maîtriser votre facture de chauffage rendez-vous sur notre article dédié.

Les économies possibles sur la facture en eau chaude

Economisez sur votre facture en contrôlant le chauffage et le prix du kWh

Économiser sur la facture d’eau chaude en changeant de fournisseur

En plus d’utiliser le ballon d’eau chaude seulement en heures creuses, vous avez la possibilité de faire jouer la concurrence entre les fournisseurs, de sorte à obtenir des remises avantageuses sur le prix du kWh. Parmi les concurrents d’EDF, Direct Energie et Happ’e se distinguent par des offres durablement moins chères.

Quelques fournisseurs d’électricité moins chers que le tarif réglementé d'EDF -  
Fournisseur Prix Caractéristiques Plus d’infos
logo Direct Energie
Offre Directe électricité

 % de réduction sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés d'EDF.

Elu service client de l'année 2017.
La remise est garantie à vie, année après année.
09 87 67 54 76
Me faire rappeler
logo Lampiris
Lampiris
 % de réduction sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé à la souscription. Une offre à prix fixe 1 an très compétitive et garantie 100% verte. 09 75 18 77 00
Me faire rappeler
logo Happ-e
Offre Happ-e
 % de réduction sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés. Service client 100% en ligne. 09 75 18 65 41
Me faire rappeler
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus