Vous êtes ici

Relevé confiance EDF : fonctionnement et avantages pour le client

relevé de confiance edf

Pour éviter de payer le gaz qui n'a pas encore été consommé, il est intéressant de payer ses factures au réel. Pour cela, EDF a mis en place le relevé de confiance qui permet au client de transmettre son relevé régulièrement afin de payer chaque mois ses consommations.

A l'origine du service relevé confiance EDF

Tout consommateur d'électricité ou de gaz, quel que soit le fournisseur avec lequel il est sous contrat, dispose de la possibilité légale d'accéder à son compteur d'électricité ou de gaz, et d'en relever les index. Ainsi, chaque titulaire d'un contrat d'électricité doit être en mesure de connaître le volume d'électricité utilisé sur son point de consommation.

Il s'agit donc à la fois d'un droit à l'information, mais aussi d'un droit à la "juste facturation", puisque le consommateur qui décide de relever régulièrement son compteur électrique et de transmettre ce relevé à son fournisseur, sera alors facturé sur la base de sa consommation réelle, et non plus d'une estimation de sa consommation (sur la base de la consommation annuelle de référence).

Ce droit à été consacré par l'article L121-91 de la loi "NOME" du 7 décembre 2010 (Nouvelle Organisation du Marché de l’Électricité), entrée en vigueur le 1er Juillet 2011 pour parfaire les incorrections apparues sur le marché de l'électricité en France, dont l'ouverture à la concurrence est effective depuis 2007 pour les particuliers. Cette loi, qui dispose également que l'accès de tout consommateur à ses données de consommation doit être gratuit, concerne tous les fournisseurs d'électricité du marché français. Ainsi, suivant les sociétés de fourniture d'électricité, le nom d'un tel service peut varier.

Cet article traite particulièrement du service intitulé relevé de confiance EDF, que l'on retrouvera par exemple sous la dénomination "auto-relève" chez Total Direct Energie, le 3e fournisseur d'électricité en France.

Le fonctionnement du relevé confiance EDF

compteur électrique

Cette section vise à expliquer le fonctionnement du service "relevé de confiance" chez le fournisseur EDF.

Quand effectuer le releve confiance EDF ?

Rien n'oblige un client d'EDF à opter pour le relevé de confiance et à communiquer régulièrement ses index de consommation. Ce service optionnel est gratuit, les fournisseurs ont l'obligation légale de le proposer.

Le compteur électrique n'est pas géré par le fournisseur d'électricité directement, mais par le gestionnaire de réseau auquel il est rattaché (Enedis pour 95% du territoire de métropole continentale). Les compteurs électriques sont relevés au moins une fois par an par le gestionnaire de réseau, qui transmettra l'information récoltée au fournisseur du point de livraison. En cas d'absence au rendez-vous fixé par le technicien Enedis (ex ERDF), il est possible de relever le compteur ponctuellement et d'en donner le relevé, muni de son point de livraison (numéro PDL) au gestionnaire de réseau sous 48h. C'est celui-ci qui transmettra l'information au fournisseur.

Pour les clients EDF, des règles précises s'appliquent en terme de timing :

  • Le relevé confiance EDF n'est pas possible si le client a choisi d'être mensualisé : il faudra changer de mode de facturation pour pouvoir faire un relevé confiance ;
  • Les dates auxquelles il conviendra de transmettre l'information à EDF figurent sur la facture du consommateur, en dessous du "montant à payer" ;
  • Il est possible de s'inscrire gratuitement à "l'alerte relevé confiance" : un mail est envoyé automatiquement tous les deux mois, invitant le client à transmettre son relevé de compteur.

Comment relever le compteur avec le service EDF relevé confiance ?

La première étape est de connaître l'emplacement de ses compteurs d'électricité et de gaz, et d'y avoir libre accès. Ensuite, il faut savoir relever l'index de consommation. Généralement, le compteur électrique se situe directement à l'intérieur du logement (dans l'entrée, dans un placard, voire dans le garage).

Toutefois, il arrive que dans certains immeubles, les compteurs électriques se situent dans les parties communes : sur le palier, dans un local technique ou bien dans un coffret mural. Pour les locataires, il faut savoir qu'il est possible d'identifier son compteur et d'y accéder. Parfois, il sera utile de demander à son propriétaire ou à son bailleur le matricule ou numéro du compteur, afin de l'identifier avec certitude. Relever son compteur de gaz peut parfois s’avérer plus problématique car celui-ci est souvent à l'extérieur du logement et peut-être sous clé.

Il existe actuellement deux types de compteurs électriques différents :

  • Les compteurs électromécaniques ;
  • Les compteurs électroniques.

Les compteurs électromécaniques

Ces compteurs dits "à l'ancienne", équipés d'un disque dont la vitesse de rotation est proportionnelle à la consommation électrique du logement à un instant t. Au-dessus du disque sont situés un ou deux cadrans, indiquant les index de consommation. Lorsque le compteur électrique est en option "base", (c'est-à-dire que le consommateur paie le même tarif tout au long des 24 heures de la journée), il n'y a qu'un cadran, donc un seul index à relever (5 chiffres). Lorsque le compteur électrique est configuré en option heures pleines heures creuses, le client paie deux tarifs distincts pour son électricité : un tarif dit "de jour" (HP), et un tarif dit "de nuit" (HC) (même si les heures creuses peuvent dans certains cas avoir lieu l'après-midi). Ce tarif est généralement réservé aux logements dont le chauffage, ou au moins l'eau chaude sont de source électrique. Il conviendra dans ce cas de relever les deux index, lisibles dans les deux cadrans du compteur électrique : HP et HC.

Les compteurs électroniques

Ils sont plus modernes et sont équipés d'un écran avec affichage digital des informations de consommation. En plus de cet écran, deux boutons sont intégrés au compteur : un bouton "sélection", et un bouton "défilement". Il faut appuyer sur ce dernier pour afficher à l'écran l'index de consommation du consommateur. Si le compteur est en base, un seul relevé suffit. Si le compteur est en HP/HC, il faut alors appuyer une seconde fois sur "défilement" afin de noter le 2e index, correspondant aux heures creuses.

Transmettre le "relevé confiance" à EDF

application mobile

Dans le cadre du "relevé confiance" avec EDF, il existe 5 moyens différents pour communiquer son relevé de compteur au fournisseur :

  • Depuis son ordinateur, en se connectant sur internet à son espace client EDF ;
  • Depuis son téléphone mobile, via l'application "EDF et moi" ;
  • Par téléphone, en appelant le 09 69 32 15 15 (appel non surtaxé) du lundi au vendredi de 8h à 21h ;
  • Par courrier, en écrivant à l'adresse suivante : EDF service Clients, TSA 20012 49975 BLOIS CEDEX 9 ;
  • En se déplaçant directement en boutique : EDF dispose encore de 120 boutiques EDF en France, ouvertes entre 9h30 et 12h30, et 14h et 18h30.

Les avantages du relevé confiance EDF

Si relever son compteur soi-même présente des avantages certains, comme le fait de bénéficier d'une facturation sur la base de sa consommation réelle, ou bien tout simplement de mieux comprendre la structure et l'évolution de sa consommation, ce type de démarche impose également quelques contraintes.

Une facturation simplifiée

facture d'électricité

Si le client qui a choisi la facturation bimestrielle parvient à transmettre son relevé de compteur électrique dans le timing imposé par EDF, il peut alors espérer que cette information soit prise en compte en vue de l'établissement de sa prochaine facture. On parlera ainsi de facturation basée sur la consommation réelle.

En effet, les factures d'électricité sont généralement calculées sur la base d'une estimation EDF en fonction de différents critères (consommation historique, évolution des consommations, coefficient de saisonnalité etc..). Cependant, il arrive souvent que ces estimations ne correspondent pas tout à fait à la réalité de la consommation du logement. Ce phénomène inévitable est un des facteurs principaux de l'insatisfaction des clients envers leur fournisseur d'électricité. En effet, deux cas de figure peuvent traditionnellement se présenter :

  1. Le client est "sur-estimé" par le fournisseur : le client a l'impression de se faire "voler" chaque mois, estimant payer trop cher pour ce qu'il consomme. A la fin de l'année, le trop-perçu lui est reversé par le fournisseur, mais cela ne suffira pas à apaiser la frustration du client. Nombreux sont ceux qui estiment ainsi que les fournisseurs "se font de la trésorerie sur leur dos", même si il n'en est rien ;
  2. Le client est "sous-estimé" par le fournisseur : cette fois-ci, le client ne se doute de rien. Il est généralement satisfait du montant de ses factures mensuelles et ne se pose pas la question de son estimation. Seulement, arrivé en fin d'année, le fournisseur lui réclame en une seule fois la différence entre la consommation estimée par ses soins et la consommation réelle du point de livraison. C'est à l'occasion de ces factures de régularisation que des sommes importantes peuvent être réclamées, suscitant alors une profonde incompréhension chez le client, qui se sent "trompé" par son fournisseur.

Pour les personnes qui reçoivent une facture de régularisation EDF au montant très élevé, il est possible de régler cette facture en plusieurs fois.

Le service relevé confiance EDF permet donc au fournisseur de connaitre de manière plus précise la consommation de ses consommateurs pour lui établir une facture plus "juste". Avec ce service, finies les factures de régulation indésirables en fin d'année !

Des moyens de paiement élargis

moyens de paiement

La Loi NOME contraint les fournisseurs d'électricité et de gaz à proposer différents moyens de paiement à leurs clients. Sont inclus dans cette obligation le paiement en espèces des factures, ainsi que le paiement par chèque. Plus récemment, en mars 2014, est insérée à l’article L 121-91 la mention suivante "Le fournisseur d'électricité ou de gaz est tenu d'offrir gratuitement à tous ses clients la possibilité de payer ses factures par mandat compte". Rien n'oblige les fournisseurs à proposer tous les modes de paiement quel que soit l'offre sélectionnée par le client. S'agissant d'EDF, le service "relevé confiance" est compatible avec tous ces moyens de paiement de la facture. Ainsi, choisir ce service peut aussi arranger les clients qui souhaitent régler leur consommation par chèque, par exemple.

Mieux prendre conscience de sa consommation

Bien souvent, le choix du relevé confiance EDF produit des externalités positives sur le niveau de compréhension des factures et de consommation des clients : en suivant de plus près leur compteur et donc l'évolution de leur consommation, les consommateurs finissent par réduire cette dernière.

Le fait même d'entreprendre, tous les deux mois, la relève de son compteur électrique pousse naturellement les clients à réduire leur consommation. En effet, l'électricité est un bien intangible, c'est-à-dire impalpable physiquement et donc difficile à mesurer "à l'œil nu". C'est ainsi que de nombreux Français ignorent totalement leur niveau de consommation mensuel d'électricité, qui s'exprime en kWh (kilowatt-heure). Beaucoup se réfèrent uniquement au montant de leur facture, sans chercher à comprendre comment est structurée cette somme.

Relever son compteur régulièrement, comme avec le service releve confiance EDF permet donc aux consommateurs de s'auto-éduquer par rapport à leur consommation d'électricité, et donc de réduire le montant final de leur facture (via la réduction du nombre de kWh consommés).

La facture d'électricité est composée d'une part fixe,l'abonnement et d'une part variable, la consommation :

  • L'abonnement est un montant fixe exprimé en € TTC, et varie en fonction de la puissance souscrite, exprimée en kVA (kilovoltampère) ;
  • La consommation sur une période donnée correspond au nombre de kWh d'électricité consommés sur cette période. Pour obtenir le montant TTC de la partie consommation, il faut multiplier le nombre de kWh consommés par le prix TTC du kWh d'électricité commercialisé par le fournisseur. Le nombre de kWh consommés s'obtient en faisant la différence entre l'index de début de période et l'index de fin de période. L'index est le nombre à 5 chiffres affiché sur le compteur, et associé à une date précise.

Le client qui relève régulièrement son compteur est fatalement amené à s'intéresser au fonctionnement de sa facture. Peut-être se penchera-t-il alors sur ce qui constitue un des leviers principaux de formation du montant final de sa facture : le prix du kWh de l'électricité achetée à son fournisseur. En effet, le prix du kWh d'électricité peut varier en fonction du fournisseur et/ou de l'offre de fourniture d'électricité choisie.

Les contraintes liées au relevé de confiance EDF

Si opter pour le relevé confiance EDF présente les avantages ci-dessus, cela impose aussi deux contraintes, qui sont d'ailleurs liées au client : il n'est alors plus possible de payer sa facture par le mode de la "mensualisation" et il n'est donc plus possible de bénéficier d'un lissage saisonnier de ses factures.

Pas de mensualisation possible

Si historiquement, les modes de paiement préférés des Français sont le paiement par chèque ou en espèce, on assiste ces dernières années à une évolution de ces pratiques. En effet, de plus en plus de clients des fournisseurs d'énergie choisissent de payer leurs factures sous le mode de la "mensualisation" par prélèvement automatique. Cette option gratuite présente plusieurs avantages : le client n'a plus à se soucier d'effectuer son règlement à réception de la facture, ce qui représente un simplification administrative non négligeable. Chez EDF, il n'est cependant pas possible de cumuler l'option "relevé confiance" avec l'option "mensualisation".

Des factures élevées en hiver

La mensualisation présente également au autre avantage spécifique dans le cas de la consommation d’électricité : elle permet dans une certaine mesure de lisser ses factures tout au long de l'année et d'éviter la facteur de saisonnalité de la consommation. En effet, les logements chauffés à l'électricité consomment beaucoup plus durant la période hivernale que la période estivale. La différence de facture peut varier du simple au double entre la saison chaude et la saison froide. Lorsqu'un client opte pour la mensualisation, le fournisseur écrase quelque peu cette différence et propose deux mensualités différentes : une mensualité d'été et une mensualité d'hiver. Il existe certes en écart entre ces deux montants, mais pas aussi important que l'est l'écart des consommations. Ce service est donc le bienvenu pour les foyers dont les revenus sont fixes tout au long de l'année. Ainsi, les clients qui optent pour le "relevé confiance" ne peuvent pas bénéficier de cet avantage, et sont contraints d'adapter leurs paiements à leur consommation, ce qui peut s'avérer problématique en cas d'hiver très rigoureux.

Notre avis sur le relevé EDF confiance

avis client

Le service "relevé confiance" chez EDF présente les avantages énoncés dans la section précédente. Pour autant, ce mode de facturation n'est pas un service exclusif du fournisseur EDF : tous les fournisseurs sont tenus de proposer ce service à leurs clients. Par ailleurs, d'ici quelques années, la généralisation des compteurs Linky, dits compteurs 'intelligents", va mener à la disparition progressive de ce service.

Tous les fournisseurs proposent ce service

Depuis l'ouverture des marchés de l'énergie en 2007, il existe de nombreux fournisseurs différents d'électricité et de gaz. On peut par exemple citer Total Direct Energie, Eni, Planète Oui, ou encore Proxelia. Tous ces fournisseurs sont tenus de proposer le service d'auto-relève du compteur ! Chaque fournisseur baptise ce service de manière différente.

Un service amené à disparaître

Nous avons détaillé plus haut les deux type de compteurs existant actuellement (électromécanique et électronique). D'ici 2021, un nouveau type de compteurs, dits "intelligents" va être installé dans les foyers européens. Baptisés "Linky", ces compteurs seront directement reliés aux systèmes d'information des gestionnaires de réseau. Ainsi, il ne sera plus nécessaire de relever venir physiquement relever les compteurs. La relève se fera désormais à distance. Les services d'auto-relève tels que le "relevé confiance" d'EDF n'existeront plus. Cela sera aussi le cas pour le gaz naturel avec l'arrivée des compteurs Gazpar dans les foyers français.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Linkedin