Vous êtes ici

Augmentation Gaz : hausses du prix du gaz et solutions 2019

Le gaz naturel 17% moins cher qu'au tarif réglementéEconomisez 17% sur le prix des consommations de gaz HT en comparant les fournisseurs.
09 74 59 22 94 (Selectra, lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel immédiat et gratuit


L’année 2018 a été marquée par une forte augmentation du prix du gaz et affiche une hausse du tarif réglementé de plus de 20%. Retour sur les évolutions et les augmentations du tarif réglementé du gaz depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007. Comment sont calculés les tarifs réglementés et quelles sont les prévisions pour l'année à venir ? Focus sur les abonnements à privilégier en 2019 pour limiter l’envol des coûts du gaz naturel sur les factures des consommateurs.


Liste des augmentations gaz depuis l’ouverture du marché en 2007

Diminutions et augmentations du prix du gaz de 2005 à 2019
Année Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
2005 - - - - - - +4,1% - +2,8% - +13,7% -
2006 - - - - +5,8% - - - - - - -
2007 - - - - - - - - - - - -
2008 +4,3% - - +6,3% - - - +5,3% - - - -
2009 - - - -11,3% - - - - - - -
2010 - - - +9,7% - - +5,1% - - - - -
2011 - - - +5,2% - - +7,1% - - +3,2% - -
2012 +4,4% - - +1,5% - - +7,3% - - +0,8% - -
2013 -1,8% -0,5% -0,3% -0,6% - -0,6% +0,2% -0,5% -0,2% 0% +0,6% -0,1%
2014 +0,4% +0,2% -1,2% -2,1%* -0,8% -1,72% -0,1% -1,28% -0,43% +3,9% +2,31% -0,79%
2015 -0,6%* -1,27% -3,46% +0,58% -1,16% -0,56% -1,3% 0% +0,5% -1,4% -0,18% -1,26%
2016 -2%* -1,86% -3,22% -3,72% -0,61% 0% +0,4% +2% +0,4% -0,8% +1,6% +2,60%
2017 +2,30% -0,60% +2,60% -0,73% -3,30% 0% -3,50% -0,80% 0% +1,20% +2,58% +1%
2018 +2,3%* +1,3% -3% -1,1% +0,4% +2,1% +7,45% +0,2% +0,9% +3,25% +5,79% -2,4%
2019 -1,9% - - - - - - - - - - -

Depuis la libéralisation du marché en 2007, le prix du gaz a connu d’importantes fluctuations.

Pour résumer, le gaz a augmenté en flèche à l’ouverture du marché en 2007 avec 80% de hausse entre 2007 et 2012 avant de baisser jusqu’en 2016.

Depuis lors, les prix du gaz ont amorcé leur hausse. 2018 a suivit cette tendance avec une hausse majeure de la TICGN et une augmentation du gaz de 20% :

Evolution du montant de la TICGN de 2014 à 2022
Année 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
Montant TICGN (/MWh) 1,27€ 2,64€ 4,34€ 5,88€ 8,45€ 10,34€* 12,24€ 14,13€ 16,02€
Evolution d'une année à l'autre - +107,9% +64,4% +35,5% +43,7% +22,4 %* +18,4% +15,4% +13,4%
Evolution depuis 2014 +107,9% +241,7% +363% +565,4% +714,2%* +863,8% +1012,6% +1161,4%

* : Augmentation de la TICGN 2019 suspendue et maintenue au niveau 2018, mesure prise par le gouvernement au 1er janvier 2019.

 

Prévision du prix du gaz naturel en France pour 2019

Après avoir diminué entre 2013 et 2016, la tendance est depuis 2017 clairement à la hausse du gaz.

Cependant, le cours du pétrole continue de baisser depuis la fin 2018 et la Commission de Régulation de l'Energie reste optimiste en prévoyant une "tendance indicative" à la baisse pour le début d’année 2019. Tendance à laquelle se greffe le mouvement social des gilets jaunes et la décision du Premier ministre de geler l'évolution des prix du gaz naturel jusqu'en juillet 2019.

Parmi les mesures annoncées par le gouvernement pour la nouvelle année, on peut distinguer :

  • Le gel de l'augmentation de la TICGN, taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel ;
  • La baisse de 2% du tarif réglementé du gaz par rapport à décembre 2018 ;
  • L’élargissement de l'assiette de bénéficiaires du chèque énergie.

Souhaitant profiter de la baisse du cours du baril de pétrole, le Ministère de l'Energie a demandé à Engie d'engager une opération de couverture de ses volumes de vente pour le premier semestre 2019. Sous réserve de validation de la Commission de Régulation de l'Energie, la variation des tarifs régulés d'Engie devrait donc être la suivante entre janvier et juin 2019 :

Baisses prévues du prix du gaz en 2019
Mois Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Evolution prévue - 1,90 % - 0,73 % - - 1,91 % - 0,60 % - 0,45 %

À savoir : le tarif réglementé du gaz est voué à disparaître dans les prochaines annéesEn juillet 2017, le Conseil d'Etat a estimé que "le maintien du tarif réglementé du gaz était contraire à la libre concurrence". Le tarif réglementé du gaz fixé par la CRE est donc voué à disparaître. Les modalités de cette suppression du tarif réglementé ne sont pas encore définies. 5 millions de foyers français sont tout de même concernés par cette mesure à venir dans les prochaines années.

Les solutions pour amortir l’augmentation du gaz

Choisir préférentiellement une offre à prix fixe

Les offres à prix fixe

Pour éviter les fluctuations de prix des tarifs réglementés, les consommateurs peuvent s’orienter sur un abonnement de gaz dit "à prix fixe".

Ces offres, proposées dorénavant par de nombreux fournisseurs alternatifs de gaz comme Direct Energie ou encore Total Spring, proposent un prix du kWh HT de gaz fixe qui est déterminé à la date du contrat et garanti sur une durée pouvant s'étaler de 1 à 4 ans.

De plus, la plupart de ces offres à prix fixe comportent également une remise immédiate sur le prix du kWh HT qui peut atteindre jusqu'à 15% du tarif réglementé. 

Ces offres permettent le plus souvent de payer le gaz naturel moins cher que les tarifs réglementés d'Engie. Le prix sera donc fixe indépendamment de l’augmentation ou de la baisse du tarif réglementé. Cependant, la principale contrainte de cet abonnement est que le client ne bénéficie pas de baisses de prix lors de la diminution du tarif réglementé du gaz.

À savoir : En souscrivant une offre de marché proposée par n'importe quel fournisseur alternatif, le consommateur conserve son droit de résilier son abonnement à tout moment et de revenir au tarif réglementé du fournisseur historique ENGIE. C’est ce qu’on appelle le principe de réversibilité qui vaut pour tous les différents fournisseurs présents sur le marché de l’énergie en France.

Les offres à prix fixe et révisable

Les offres de gaz à prix fixe et révisable conservent toutes les garanties des offres à prix fixe, à la différence avec ces offres permettent de renégocier le contrat à la date d'anniversaire de ce dernier s’il s'avère que les tarifs réglementés d'Engie ont baissé sur les douze derniers mois. La révision du contrat est cependant limitée à -7% du prix HT défini à la date de souscription du contrat.

Les offres à prix indexé : attention aux augmentations du prix du gaz !

Les offres de gaz à prix indexé sur les tarifs réglementés sont des abonnements qui garantissent un certain pourcentage de réduction par rapport aux tarifs réglementés d'Engie. Cette réduction peut être appliquée sur l'abonnement ou sur le prix du kWh HT. Cependant en cas de hausse majeure du prix du gaz, ce type d’abonnement n’est pas le plus rentable.

En effet, si les tarifs réglementés d'Engie augmentent d'un mois à l'autre, l'offre à prix indexé évoluera de la même façon, faisant grimper la facture.

Comparatif d'offres alternatives au tarif réglementé du gaz proposé par ENGIE - tarifs nationaux à jour au 6 décembre 2018
Fournisseur alternatif Détail des offres Contact
Logo Engie Gaz Ajust 3 ans : un prix fixe HT du gaz compétitif et garanti sans augmentation pendant 3 ans, possibilité de l'ajuster à la baisse, cependant l'abonnement est plus élevé que le tarif réglementé. 09 87 67 94 10
Logo Direct Energie

Offres à tarifs indexés
Entre -5% pour l'offre "gaz classique" et -10% sur le prix HT du kWh pour l'offre online. Elu Service client de l'Année 2018.

09 87 67 54 76
logo ekwateur Gaz avec une part de biométhane
Tarifs avantageux sur le prix du kWh pour les moyens et les gros consommateurs et la possibilité de prix fixe.
09 87 67 16 74
Logo total-spring Plusieurs offres de gaz naturel dont une offre à prix fixe pendant 1 an
-10% de remise sur le prix HT du kWh.
09 75 18 77 00
logo eni Offres variées : prix fixe et révisable à la baisse. ENI est le premier fournisseur de gaz en Europe.
Des réductions avantageuses jusqu'à -15% de remise sur le prix HT du kWh par rapport au tarif réglementé. Offre Gaz Astucio Eco avec un prix fixe révisable à la baisse pendant 3 ans. 
09 87 67 54 33
Logo antargaz Des prix fixes avec des contrats de 1 ou 2 ans et une réduction par rapport aux tarifs réglementés. Appeler Antargaz
Logo edf Prix fixe révisable à la baisse et contrat de 4 ans.  09 69 32 15 15
Appeler EDF
Logo dyneff Trois offres de gaz naturel à des prix très compétitifs à -10%, -15% et -20% par rapport au tarif réglementé HT. Appeler Dyneff

À savoir !Plus de 6 millions de clients ont déjà quitté le tarif réglementé depuis l'ouverture du marché en 2007. Changer de fournisseur de gaz naturel est une procédure simple et gratuite. Plus d'information sur le site internet de Selectra ou par téléphone au 09 74 59 22 94 (lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h) ou encore en demandant un rappel gratuit.

Estimer sa facture de gaz naturel

Selon l’utilisation du gaz naturel du foyer (chauffage, cuisson, etc.), la zone géographique habitée ou encore le fournisseur sélectionné, le montant de la facture peut varier grandement d'un logement à un autre. Afin d’obtenir une estimation précise de la consommation de gaz naturel de son foyer, l’usager peut réaliser soi-même cette estimation réelle à partir d'une application de simulation en ligne comme Selectra. Une fois le montant de la consommation annuelle connue, il est plus facile pour l’usager d'estimer sa facture et ses dépenses à venir et ainsi donc de sélectionner la meilleure offre proposée via le comparateur de fournisseurs de gaz en ligne.

Comment est fixé le prix du gaz naturel en France ?

Les éléments qui font varier le prix du gaz naturel en France

De son extraction première à l’étranger (Norvège, Pays-Bas, Algérie, Russie, etc) à sa distribution sur site, en passant par son acheminement et son stockage, le prix final du gaz naturel correspond à un cumul de coûts variés. Extrait à l’étranger, les différents fournisseurs de gaz naturel présents en France négocient son prix d’achat, son transport, son stockage et sa distribution finale.

Sur proposition de la CRE (la Commission de Régulation de l’Énergie), le gouvernement impose les tarifs de transport, de stockage et de distribution.

Pour le fournisseur historique ENGIE, le coût d’approvisionnement qui correspond au coût d’achat du gaz naturel, est fixé également par la CRE. En effet, ENGIE et quelques autres entreprises locales de distribution (les ELD) sont les seuls opérateurs à pourvoir proposer les tarifs réglementés du gaz.

À ces différents coûts viennent également s’ajouter les taxes et contributions du gaz ainsi que les marges propres fixées indépendamment par chaque fournisseur.

L'évolution du prix du gaz naturel est donc défini en fonction :

  • Des coûts d'approvisionnement du gaz (environ 60% du prix total) ;
  • Des coûts hors-approvisionnement : les frais d'acheminement du gaz naturel : transport (GRTgaz et Terega) et distribution (GRDF) (25% du prix total), mais aussi les frais de stockage (5% du prix total) et les coûts de commercialisation (10% du prix total). Ces coûts peuvent varier au maximum une fois par an ;
  • Les taxes et contributions sur le gaz représentent environ 1/3 du prix total de la facture de gaz. Les taux des taxes et des contributions sont fixés par l'Etat et évoluent également une fois par année. On retrouve la CTA (Contribution tarifaire d'acheminement) qui a pour objectif de financer les retraites des employés des industries de l’énergie (électricité et gaz), la TICGN (Taxe intérieure de consommation de gaz naturel) qui finance le chèque énergie et le développement du biométhane, et la TVA qui s’applique à un taux réduit à 5,5% sur le montant de l’abonnement ainsi que sur la contribution tarifaire d’acheminement, et une TVA à 20%, qui s’applique sur le montant des consommations ainsi que sur la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN) ;
  • La marge propre de chaque fournisseur de gaz.

À savoir : En France, le gaz est réparti selon 6 zones tarifaires, la zone 1 correspond à la zone la plus proche du centre de stockage de gaz naturel, et la zone 6, la plus éloignée. Le prix du gaz diffère donc également selon la proximité du logement du consommateur au centre d’approvisionnement. Cette différence est de l’ordre de 7% entre les zones 1 et 6, zones les plus éloignées.

Prix du gaz TTC au tarif réglementé en fonction des zones (à jour en Juin 2019)
Classe de consommation Abonnement annuel Prix du kWh
Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 Zone 5 Zone 6
cuissonBase -CAV_13_G1_pZ1">0.1013 € -CAV_13_G1_pZ3">0.1013 € -CAV_13_G1_pZ5">0.1013 € -CAV_13_G2_pAbo">110.04 € -CAV_13_G2_pZ2">0.0873 € -CAV_13_G2_pZ4">0.0873 € -CAV_13_G2_pZ6">0.0873 €
chauffageB1 et B2i -CAV_13_G3_pZ1">0.0651 € -CAV_13_G3_pZ3">0.0665 € -CAV_13_G3_pZ5">0.0680 € %CAV_13_G3_pZ6">0.0687 €

Concrètement, ces différents coûts se répercutent sur la facture finale du consommateur en deux tarifs distincts :

  • Le prix de l’abonnement au gaz qui varie en fonction de la classe de consommation de l’usager ;
  • Le prix du kWh de gaz varie également en fonction de cette donnée et de celle du lieu d’habitation.

La classe de consommation de l'usager dépend de la quantité annuelle consommée par le foyer :

Tarif réglementé du gaz en fonction de la classe de consommation
Nom du tarif Type de public Type d'utilisation Quantité annuelle consommée
Base Particuliers et
petits professionnels
Cuisson Inférieur à 1 MWh
B0 Eau chaude Entre 1 et 6 MWh
B1 Chauffage individuel Entre 6 et 300 MWh
B2i Petite chaufferie
B2S Professionnels Moyenne chaufferie Entre 300 et 4000 MWh
TEL Grande chaufferie
S2S Industriels Supérieur à 4000 MWh
STS

Qui est en charge de définir les prix ?

Tous les ans, la CRE, la Commission de Régulation de l’Énergie évalue les différents coûts des fournisseurs de gaz naturel et propose aux Ministres en charge de l'énergie et de l'économie un réajustement de la formule tarifaire.

De son côté, le fournisseur historique ENGIE peut une fois par mois, demander une révision de ses grilles tarifaires.

Quelques rappels sur le tarif réglementé du gaz

Définition du tarif réglementé du gaz

Le fournisseur historique ENGIE et quelques entreprises locales de distribution (ELD) sont leurs seuls fournisseurs pouvant commercialiser le tarif réglementé du gaz, dont le prix au kWh est fixé par le gouvernement après avis de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE).

Méthode de calcul du tarif réglementé

Afin de refléter au mieux l'évolution du prix du gaz sur les marchés internationaux et pour éviter des hausses trop fortes, le prix du gaz est calculé chaque mois, décision adopté par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. 

La formule tarifaire du gaz est basée sur différents indicateurs dont :

  • Le cours du baril de pétrole ;
  • La cotation TTF, correspondant au prix du gaz sur le marché de gros du Pays-Bas ;
  • La cotation PEG, correspondant à la cotation des contrats futurs mensuels de gaz naturel en France ;
  • Le taux de change USD/EUR.

À retenir :

  • La facture finale de gaz du consommateur a vocation à couvrir l’ensemble des coûts d'approvisionnement du fournisseur, des coûts de stockage et de distribution, ainsi que les diverses taxes et contributions ;
  • Pour calculer ses coûts d'approvisionnement, le fournisseur historique ENGIE utilise la formule tarifaire du gaz qui lui est indiquée chaque année par l'Etat, en consultation avec la CRE ;
  • La formule tarifaire du gaz est indexée sur le prix du baril de pétrole, le prix du gaz sur les marchés de gros et le cours du dollar.
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Linkedin